Partager

Times of Israel (Copyrights). « Cette semaine, nous avons observé plusieurs actes graves et inquiétants d’antisémitisme. Ils constituent un affront pour le peuple juif, la République française et pour toute l’humanité, » écrit le président israélien dans un communiqué transmis à la presse.

À la lumière de la vague d’incidents antisémites en Europe, notamment en France, le président Reuven Rivlin a adressé le mercredi 20 février, une lettre au président français Emmanuel Macron pour lui faire part de sa préoccupation et de sa reconnaissance pour sa réaction.

Dans sa lettre, le président a écrit, « Je vous écris, à la fois personnellement et au nom de l’État d’Israël, pour vous assurer de ma gratitude après votre visite du cimetière juif de Quatzenheim et du mémorial de la Shoah à Paris hier. La profanation massive de tombes juives avec des symboles néo-nazis est un rappel choquant que l’antisémitisme est toujours parmi nous. Malheureusement, il ne s’agissait pas d’un incident isolé. Rien que cette semaine, nous avons observé plusieurs autres actes graves et inquiétants d’antisémitisme. Ils constituent un affront pour le peuple juif, la République française et pour toute l’humanité. »

“M. le président, des temps comme celui-ci exigent un leadership clair et affirmé. Comme j’ai pu le voir lorsque nous nous sommes rencontrés lors de ma récente visite en France, vos actions, ainsi que vos paroles, révèlent à quel point vous prenez la question de l’antisémitisme très au sérieux. Cela envoie un message important au peuple de France et à sa communauté juive. Cela nous permet à tous de croire que nous pouvons et nous devons combattre ce fléau et que, ensemble, nous viendrons à bout de la haine en tous genres, » a souligné le président.

Il y a quelques heures, le président s’est entretenu avec le philosophe Alain Finkielkraut, l’un des plus éminents intellectuels de France, lequel a été victime d’une agression antisémite lors d’une manifestation des « Gilets jaunes » à Paris cette semaine. Le président lui a transmis son soutien au nom de tous les Israéliens.

« Je tiens à vous adresser mon plus grand soutien après l’agression malfaisante et offensante dont vous avez souffert, » a assuré le président Rivlin à M. Finkielkraut, ajoutant « il s’agissait d’un rappel effroyable que l’antisémitisme et les actions anti-Israël sont irrémédiablement liés. Le monde doit combattre cela sans relâche et sans compromis. »

Le président d’ajouter, « J’ai appris que les manifestants vous avaient dit de retourner à Tel Aviv. Je suis certain que vous savez que Tel Aviv est un endroit merveilleux, mais soyez assuré que tout Juif, et tout un chacun, a le droit de décider de l’endroit où il souhaite vivre. » Le président israélien a invité M. Finkielkraut, lequel l’a chaleureusement remercié de son appel, de le rencontrer à Jérusalem lors de prochaine venue en Israël.

Partager