C’Israël. Transparency intl a classé les pays les plus corrompus au monde.

By |2019-02-03T14:09:19+00:00février 3rd, 2019|Categories: Non classé|
Partager

Transparency international vient de publier, mardi 29 janvier 2019, le classement 2018 des pays les plus corrompus au monde. L’ONG passe au crible 180 Etats et territoires dont plus des deux-tiers affichent un score inférieur à 50 sur une échelle de 0 (les plus corrompus) à 100 (les plus vertueux en la matière). « Ceci révèle que l’échec continu de la plupart des pays à contrôler significativement la corruption contribue à la crise de la démocratie à travers le monde », indique un communiqué de Transparency International.

Précision très importante, les notes ne marquent que la perception de la corruption par les citoyens dans leur pays. Il demeure, en effet, impossible de déterminer les degrés de corruption réels.

Au Sud de la Méditerranée, le Maroc (43) et l’Egypte (35) se distinguent en gagnant trois points par rapport à l’an dernier. L’Algérie (35 également) en gagne deux et la Tunisie (43) un. Mais, la Libye affiche un score de 17.

L’ONG recommande pour cette région la poursuite de leurs efforts afin que « les libertés politiques soient garanties avec plus d’espace pour la responsabilité et une meilleure protection des lanceurs d’alerte, des journalistes et des activistes. Les lois électorales soient révisées pour garantir la force et l’efficacité des parlements, l’accent étant mis sur le financement transparent des campagnes politiques. Les agences de contrôle et les institutions judiciaires deviennent indépendantes pour aider à rétablir la confiance entre les peuples et leurs pays. Les lois sur l’accès à l’information soient mises en oeuvre et efficaces ».

 

L’Europe du Sud pas si vertueuse

A l’Est, la situation demeure très contrastée. La Syrie (13/100) occupe la 179e et avant-dernière place du classement devant la Somalie. Alors que la Jordanie gagne un point pour atteindre un indice de 49, tout comme la Turquie (41). Israël décroche un 61, étant le seul pays de la sous-région, à franchir la barre des 50, mais perdant toutefois une place. Le Liban reste stable tout en affichant un indice peu enviable de 28 le positionnant comme 138e du classement.

L’Europe du Sud ne s’avère pas très vertueuse. Aucun Etat ne se positionne dans le Top 10 des pays les moins corrompus. Pire, il faut se rendre jusqu’à la 21e place pour trouver la France (avec un gain de deux places) puis seulement la 30e avec le Portugal. Des pays, comme la Croatie (48), le Monténégro (45), le Kosovo (37), la Serbie (39), l’Albanie (36) la Macédoine du Nord (37) et la Grèce (45), se situent même en dessous de la barre des 50. Ils perdent respectivement une place pour les trois premiers cités, deux places pour les deux suivants et même trois places pour la Grèce.

Partager