Partager

Caché derrière une boulangerie Aboulafia et un magasin chic de design de cuisines se trouve l’hôtel Spot – dernière-né de l’industrie du tourisme à Tel Aviv, et premier « hôtel capsule » du pays.

Le concept a été développé au Japon – et en particulier, ce concept de pièces extrêmement étroites et offrant un logement peu cher, basique et néanmoins confortable aux clients réticents à l’idée de payer une chambre dans un hôtel plus conventionnel. L’établissement – qui se qualifie aussi « d’hôtel capsule » – a repris l’idée et lui a donné une saveur méditerranéenne. (https://fr.timesofisrael.com)

LE PLUS. Les cabines de ces hôtels sont constituées d’un tube généralement en plastique ou en fibre de verre, ont une surface moyenne de deux mètres sur un pour une hauteur d’un mètre vingt-cinq et sont souvent équipées d’une télé, qui est à peu près la seule activité possible autre que lire ou dormir. Ces capsules sont superposées par deux et alignées le long d’un couloir. La taille des hôtels est variable : ils peuvent proposer d’une cinquantaine à plus de sept cents capsules. Les bagages sont en principe situés dans un autre endroit que la cabine, par exemple à l’entrée du couloir, dans un casier.

Une capsule standard, comprenant télévision, air conditionné, miroir, et draps.

Les sanitaires sont communs (souvent à la façon des sentō, les bains publics japonais) et on trouve également dans le bâtiment un restaurant ou, au minimum, un distributeur. Les capsules sont généralement équipées d’une télé, d’une radio, d’un réveil et d’air conditionné. L’intimité y est relativement préservée par un store ou un rideau. Certains hôtels proposent à l’entrée un yukata et des chaussons pour changer de vêtements et parfois même une serviette. Cette pratique rappelle les services proposés dans l’hôtellerie traditionnelle japonaise : les ryokan. Certains hôtels permettent même de louer une capsule dans la journée pour faire une petite sieste.

Partager