C’Israël. Une façon de fumer de la marijuana sans profaner le Shabbat.

By |2019-02-06T13:56:32+00:00février 6th, 2019|Categories: SANTE|
Partager

Lior Meshulam vit avec des douleurs chroniques 24 heures sur 24 depuis l’âge de 16 ans. La seule solution à son supplice est de fumer de la marijuana médicale. Mais en tant que Juif observant, l’entrée du Shabbat chaque vendredi soir, avec son interdiction de fumer, est le début d’un cauchemar qui dure 25 heures.

« Chaque Shabbat était de facto un processus de désintoxication, dans lequel le corps est paralysé « , dit-il. « Soit vous allez vous coucher après chaque repas et essayez de dormir, soit vous êtes en colère, sur les nerfs et vous souffrez toute la journée. »

Mais Lior a peut-être trouvé la solution. Au cours de l’année écoulée, cet homme âgé de 50 ans a travaillé sur ce qui est censé être la « solution ultime » pour le patient observant le Shabbat: une façon de fumer de la marijuana sans profaner ce saint jour. Il a même obtenu un certificat « casher » de l’Institut Tzomet, qui cherche à intégrer la loi juive dans le monde moderne.

Car il peut apparemment y avoir de la fumée sans feu. Selon Lior Meshulam, l’appareil évapore le matériau qui y est inséré en 10 minutes environ, et un petit ventilateur pousse la vapeur dans le sac au-dessus. Lorsque le sac est rempli de vapeur, on le déconnecte de l’appareil, on l’attache à un porte-cigarette et on fume.

A l’âge de 16 ans, Lior s’est réveillé un matin pour découvrir qu’il était à moitié paralysé par un virus. « Les médecins n’avaient pas de solution, et depuis lors, je suis confiné dans un fauteuil roulant et je suis handicapé à 100% », dit-il. « La paralysie a entraîné d’autres problèmes médicaux que la douleur. Il ne s’agit pas d’une douleur normale, mais plutôt d’une douleur présente en permanence, même lorsque vous mangez ou parlez à quelqu’un. Il y a environ cinq ans, j’ai reçu l’approbation pour la marijuana médicale et depuis lors, la douleur n’a pas complètement disparu – elle existe toujours – mais le cannabis la rend supportable ».

Il y a environ 20 ans, Lior est devenu religieux. « J’ai découvert que le s=Shabbat est un problème sérieux pour tous les fumeurs, pas seulement pour les consommateurs de cannabis. Les fumeurs sont accros, et chaque shabbat pose le même problème. »

Une révolution dans le traitement de la douleur

« Une solution consiste à utiliser de l’huile de cannabis ou des biscuits à la marijuana, mais pour moi et beaucoup d’autres, quand il s’agit de contrôle de la douleur, l’huile et les biscuits ne nous aident tout simplement pas. Une autre possibilité est de dire qu’il s’agit d’un traitement qui sauve des vies, et la loi juive stipule que sauver une vie repousse le Shabbat. Mais ce n’est pas vraiment un moyen de sauver des vies et, par conséquent, ce n’est pas une solution « , affirme M. Meshulam.

http://www1.alliancefr.com/actualites/israel-fumer-cannabis-therapeutique-chabat-douleurs-tzomet-judaisme-6074644

Partager