Partager

Un article de Jean Klein pour Israël Valley. Le président Reuven Rivlin, en visite à Chypre, a évoqué la possibilité d’étendre le mécanisme de coopération trilatérale que Chypre, Israël et la Grèce ont formé.

Son objectif premier pour l’instant est de développer le gazoduc de la Méditerranée orientale. « Cela pourrait être l’un des plus grands projets sous-marins au monde. L’énergie verte et propre, ainsi que les technologies de l’information ne sont pas seulement un besoin urgent pour nous tous, elles sont aussi une opportunité pour nous tous. Ils sont le vrai futur. »

Il a ajouté que la coopération énergétique avec les parties de la Méditerranée orientale pourrait faire une plus grande différence pour les populations de Chypre, d’Israël, de la Grèce, de l’Italie, de l’Égypte, de la Jordanie, le peuple palestinien et l’Autorité palestinienne.

Les dirigeants de Chypre, de la Grèce et d’Israël ont déclaré en décembre qu’ils étaient prêts à conclure un accord interétatique concernant l’oléoduc EstMedpipeline, à la suite d’un sommet trilatéral à Beersheba, Israël. L’accord doit être signé cette année, sous réserve de l’approbation de la Commission européenne.

Le président chypriote, M. Anastasiades a déclaré que Chypre considère le partenariat trilatéral entre Israël et la Grèce comme une valeur géostratégique importante.

Il considère qu’Israël est un partenaire stratégique très important et une force stabilisatrice dans la région du Moyen-Orient. Chypre continuera de plaider en faveur de la sécurité de l’État d’Israël et d’appeler à s’abstenir de mesures unilatérales qui pourraient nuire aux relations UE-Israël ou même à la sécurité d’Israël « .

La réunion était axée sur les relations bilatérales et leur amélioration future, l’accent étant mis en particulier sur les questions qui touchent à la vie quotidienne des citoyens, telles que l’éducation, la culture, l’activité économique, l’environnement, les transports et la cybersécurité.

Source : Cyprus Mail & Israël Valley

 

Partager