Partager

Le combat BDS vs Stars planétaires. Le coup d’envoi de l’année 2018 avait été donné quelque jours après que Lorde ait généré des centaines d’articles de journaux en annulant son concert programmé à Tel Aviv après une énorme campagne de propagande du BDS. Tout au long de l’année, le mouvementa connu son lot de défaites et quelques victoires.

En Aout Lana Del Rey a annulé son spectacle à un festival en Israël, en disant qu’elle ne croyait pas au boycott mais qu’elle était incapable d’offrir un spectacle équivalent dans les territoires palestiniens.

Mais, au long des 12 mois de 2018, des artistes tels que Enrique Iglesias, Alanis Morissette, the Backstreet Boys, Ozzy Osbourne, Ziggy Marley – sans oublier Jamiroquai – ont donné leur concert en Israël. Les comédiens Chris Rock, Jerry Seinfeld, Jimmy Carr et Eric André – ainsi que de nombreux artistes francophones à l’instar de Michel Boujenah – ont également présenté leur spectacle à un public israélien. Bonjovi, a confirmé la tenue de son concert en Israël en 2019.

http://www.alyah.fr/top-7-moments-pop-culture-juive-israelienne-2018/

Bon Jovi est un groupe de rock et heavy metal américain, originaire de Sayreville, dans le New Jersey. Son nom provient de celui du leader et chanteur principal, Jon Bon Jovi (né John Francis Bongiovi, Jr.).

Formé en 1983, le groupe connait un grand succès dans les années 1980, et reste la référence phare du glam metal de la fin des années 1980, en étant l’un des plus gros vendeurs de disques de l’époque et l’un des groupes accomplissant les tournées mondiales les plus imposantes, notamment quant au nombre de dates. Il montre une plus grande longévité que les autres groupes de cette période dite « hair metal » en mélangeant des éléments de hard, de metal, de roots, de blues, de folk, de pop et de country, enrichissant sa musique sur le plan artistique et sonore, et se fabriquant ainsi un succès commercial qui dure jusqu’à aujourd’hui. Bon Jovi est l’un des rares groupes à avoir survécu à la vague grunge et alternative du début des années 1990, faisant même en Europe un triomphe aussi important que les représentants du mouvement alternatif et Britpop de l’époque.

Bon Jovi compte plus de 35 millions d’albums vendus aux États-Unis et plus de 130 millions dans le monde1. D’après plusieurs articles de presse, le nombre de concerts effectués par le groupe s’élève à 2 700, notamment dans les principales villes d’Asie, d’Europe, d’Australie, du Canada et d’Amérique du Sud, en plus d’un très grand nombre de spectacles aux États-Unis. L’album Slippery When Wet (1986) demeure l’un des disques les plus vendus de l’histoire du rock avec un total de 30 millions d’exemplaires écoulés à travers le monde à l’heure actuelle. Quant au New Jersey Tour 88-90, il s’agit de l’une des plus grandes tournées mondiales de l’histoire du hard rock avec 240 dates données en 17 mois dans 22 pays, dont l’Union Soviétique.

 

 

 

Partager