Succès en Israël. Un organisme de formation en entrepreneuriat aide les jeunes défavorisés.

By |2019-01-25T12:48:19+00:00janvier 25th, 2019|Categories: EDUCATION|Tags: , , |
Partager

Plus de 4 000 adolescents et jeunes adultes des communautés juives et arabes assistent actuellement à des ateliers sur le leadership et à un programme de mentorat d’Unistream, une organisation israélienne à but non lucratif.

Les entrepreneurs en démarrage Roni Aviv et Avichai Malca ont grandi dans de petites villes du nord d’Israël, loin des rues animées de la silhouette de Tel Aviv. Aviv a fondé sa start-up de voyage GiSTip en 2018 et Avichai a fondé sa start-up d’enregistrement numérisée SignBox en 2017. Ils sont tous deux diplômés d’Unistream, un programme israélien pluriannuel  visant à inculquer à des adolescents défavorisés des compétences en matière d’entrepreneuriat et de leadership.

Plus de 4 000 adolescents et jeunes adultes des communautés juives et arabes participent actuellement au programme dans 75 villes israéliennes.

L’organisation, créée en 2001 par l’homme d’affaires israélien Rony Zarom, gère 21 centres d’entreprenariat qui aident les lycéens à créer leur propre entreprise, du brainstorming au prototypage en passant parfois même par l’enregistrement de brevets. En tant que mentors, les jeunes entrepreneurs ont accès à quelque 4 500 fondateurs et dirigeants d’entreprises israéliennes, dont Adi Soffer-Teeni, PDG de Facebook en Israël, et Avi Katz, fondateur de la chaîne de cafés et supermarchés cotée à Tel Aviv, Avi Katz, et Shelly Landsmann, directrice générale de Microsoft Israël.

Citi et JP Morgan sont des bailleurs de fonds, tout comme la banque israélienne Bank Hapoalim et la Fédération juive de Los Angeles.

Neil Corney, PDG de Citi Israel, est également un mentor du programme.

« Notre objectif est de donner aux étudiants les outils nécessaires pour entrer sur la scène technologique locale, pas seulement en tant qu’entrepreneurs », a déclaré Batsheva Moshe, PDG d’Unistream, dans un entretien.

L’organisme à but non lucratif mesure son succès en fonction des étapes franchies par les diplômés: combien ont obtenu leur diplôme d’études secondaires, ont trouvé un emploi et se sont enrôlés dans des universités, a déclaré Moshe.

En comparaison avec un taux de diplomation du secondaire de 60% dans les communautés où le programme est actif, 90% des diplômés d’Unistream obtiennent leur diplôme. Selon les déclarations d’Unistream, 66% des diplômés d’Unistream poursuivent des études postsecondaires, contre 49% en moyenne nationale israélienne.

Aviv, qui a participé au programme en 2008, a obtenu son baccalauréat en commerce et marketing avec mention. GiSTip, la société qu’il a fondée, est un site Web qui met en relation les voyageurs et les blogueurs du voyage. Il a lancé un podcast appelé « Terminal » récemment.

En 2018, une équipe composée à la fois de Juifs et d’Arabes possédant la citoyenneté israélienne d’Acres a remporté le concours annuel de démarrage d’Unistream. L’équipe gagnante a mis au point des bandelettes pour la détection individualisée des allergènes dans les aliments et a remporté un prix de 10 000 NIS (2 700 dollars) et une visite à une conférence à l’étranger.

En 2017, Malca, une autre diplômée de la promotion 2008 d’Unistream, a fondé SignBox, une société qui développe des contrats numériques visant à accroître la participation à des cours et à des ateliers. La société vient de terminer un premier projet pilote dans plusieurs écoles de beauté de Tel Aviv.

Le programme Unistream lui a fourni une boîte à outils d’entrepreneuriat utile, a déclaré Malca dans une interview.

 

Source : israelValley & Calcalist

Partager