Une start-up israélienne révèle que le moteur de recherche Bing facilite la pédopornographie.

By |2019-01-12T10:30:32+03:00janvier 12th, 2019|Categories: HIGH-TECH|
Partager

Un article de Jean Klein pour Israël Valley. La start-up isaélienne AntiToxin Technologies a été mandatée par TechCrunch pour étudier sous contrôle légal, Bing, le moteur de recherche de Google, et les résultats sont plus que préoccupants.

Non seulement des images d’exploitation d’enfants sont faciles à trouver sur le moteur de recherche Bing de Microsoft, mais ce qui est encore plus alarmant, c’est que Bing suggére des mots-clés et des images connexes qui fourniront aux pédophiles davantage d’images pornographiques mettant en scène des enfants.

TechCrunch a fourni une liste complète de type de requêtes de recherche gênantes à Microsoft ainsi que des questions sur la façon dont cela s’est produit. Celui-ci prétend qu’elle a affecté une équipe d’ingénieurs qui a corrigé les problèmes et qu’il travaille maintenant à bloquer toutes les requêtes similaires ainsi que les suggestions de recherche et d’images similaires qui posaient des problèmes. Cependant, AntiToxin a constaté que si certains termes de recherche de son rapport sont maintenant correctement bannis ou nettoyés, d’autres font encore surface.

Les sociétés Internet comme Microsoft Bing doivent investir davantage dans la lutte contre ce type d’abus, tant par des solutions technologiques évolutives que par des modérateurs humains. Il n’y a aucune excuse pour une entreprise comme Microsoft, qui a réalisé un bénéfice de 8,8 milliards de dollars au dernier trimestre, de sous-financer des mesures de sécurité. Zohar Levkovitz, PDG d’AntiToxine a indiqué que nous devrions nous attendre à ce que les entreprises technologiques responsables doublent, voire triplent, pour s’assurer qu’elles n’ajoutent pas la toxicité à un environnement en ligne déjà dangereux pour les enfants.

Ce problème survient alors que TechCrunch avait déjà révélé des problèmes similaires concernant WhatsApp en novembre dernier.

AntiToxin a été fondé l’année dernière pour mettre au point des technologies qui protègent les réseaux contre l’intimidation, les prédateurs et d’autres formes d’abus.

Source : Techcrunch & Israël Valley

 

Partager