Partager

Verbit développe un système basé sur l’IA capable de transcrire automatiquement la parole enregistrée. Un opérateur humain maîtrisant parfaitement le domaine concerné vérifie ensuite la sortie à la recherche d’erreurs et d’imprécisions.

La start-up de transcription basée à Tel-Aviv, Verbit Software Ltd., a levé 23 millions de dollars dans une série de levées de fonds dirigées par la société israélienne Viola Ventures, a annoncé mardi la société.

Fondé en 2016, Verbit développe un système basé sur l’IA capable de transcrire automatiquement la parole enregistrée. Un opérateur humain maîtrisant parfaitement le domaine concerné vérifie ensuite la sortie à la recherche d’erreurs et d’imprécisions. Selon les déclarations de l’entreprise, Verbit compte plus de 100 clients dans les domaines de l’éducation et du droit.
Verbit emploie environ 80 personnes à Tel Aviv et à Kiev et compte utiliser ces fonds pour ouvrir un bureau à New York. La société se concentre actuellement sur l’évolution et la satisfaction de la demande, a déclaré Tom Livne, co-fondateur et PDG de Verbit.
Parmi les autres investisseurs dans le cycle qui porte le total des fonds levés à 34 millions de dollars, citons les sociétés de capital-risque basées en Israël Vertex Ventures, Vintage et Claltech, un véhicule d’investissement technologique de la société de portefeuille basée à New York Access Industries.

 

Source : israelValley & Calcalist

Partager