Partager
Des chercheurs israéliens sont parvenus à prolonger la longévité des souris à l’aide d’une méthode qui pourrait contribuer à ralentir le vieillissement humain, selon un rapport publié par l’Institut des sciences Weizmann.

Leurs travaux ont commencé par une analyse de la manière dont le système immunitaire agit pour se débarrasser des cellules vieillissantes.

Les souris ne possédant pas le gène responsable de cette réponse immunitaire souffrent d’inflammations chroniques et d’une diminution marquée de plusieurs fonctions corporelles.
Les chercheurs leur ont donné une substance capable d’inhiber le fonctionnement de certaines protéines qui aident les cellules vieillissantes à survivre, et ont découvert que le processus de vieillissement s’en trouvait ralenti de manière significative.
L’objectif de ces recherches est d’explorer différents moyens d’inciter le corps humain à se débarrasser des cellules vieillissantes, notamment en provoquant une réponse du système immunitaire.

Partager