Pour un projet de centre d’innovation agricole israélo-africain.

By |2019-01-08T09:16:32+00:00janvier 8th, 2019|Categories: ECONOMIE, SCIENCES|
Partager

Une délégation de scientifiques africains de premier plan s’est récemment rendue en Israël, dans le cadre de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA)  pour étudier la possibilité de créer un centre d’innovation agricole israélo-africain. Ces scientifiques venaient du Nigeria, du Ghana, du Kenya et de l’Ethiopie et a été accueillie par l’Institut Volcani en Israël.  L’objectif du centre proposé serait de développer, avec des partenaires africains, de nouvelles solutions conçues pour les petits exploitants agricoles africains et de déterminer quelles technologies israéliennes seraient les mieux adaptées aux conditions agro-écologiques diverses et uniques de l’Afrique et de mettre en place le transfert de ces technologies.

De son côté, Israël, largement reconnu comme un chef de file mondial du développement agricole, en particulier dans les zones arides, se propose de développer, d’adapter et de transférer des technologies et des pratiques appropriées à ses partenaires à travers l’Afrique.

Volcani, Start-Up Nation Central (ONG technologique israélienne), l’Institut Tony Blair, la Fondation Syngenta et le gouvernement israélien sont profondément engagés dans l’étude de la possibilité d’un centre d’innovation agricole israélo-africain.

Israël se classe maintenant parmi les 20 premières nations du monde selon le dernier rapport de l’Indice de développement humain de l’ONU, qui le place dans la catégorie des « Très Hautement développés » et ses actions pour les pays d’Afrique place le pays comme déterminant pour la réalisation des objectifs de développement durable tels que définis par les Nations Unies.

L’AGRA, fondée en 2006 par l’ancien Secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, fait progresser la sécurité alimentaire et le développement rural en Afrique en aidant les petits exploitants agricoles au centre de l’Afrique ́s économie croissante. Les travaux financés par l’AGRA avec des phytologues régionaux et nationaux ont permis de créer plus de 650 nouvelles variétés de cultures.

Source : Agri-pulse & Israël Valley

 

 

Partager