Le port chinois de Haifa : Les Etats-Unis mettent la pression à Israël

By |2019-01-07T11:28:00+00:00janvier 7th, 2019|Categories: POLITIQUE|Tags: , , |
Partager

Le conseiller américain à la sécurité nationale, John Bolton, a fait part au Premier ministre Benjamin Netanyahu de ses préoccupations concernant l’implication croissante de la Chine en Israël.

« Bloomberg » rapporte que le conseiller américain à la Sécurité nationale, John Bolton, qui est en Israël, fera part de ses préoccupations au Premier ministre Benjamin Netanyahu au sujet de la pénétration de la technologie chinoise en Israël et des investissements directs de la Chine dans le pays, notamment dans le port de Haïfa. en tant qu’investissements d’entreprises de télécommunications chinoises. « Bloomberg » cite un responsable américain non identifié à ce sujet.

Cela fait quatre ans que le port international de Shanghai (groupe) Co. (SIPG) a été retenu par le gouvernement israélien pour construire et exploiter pendant 25 ans le nouveau port situé à Haïfa. C’était la seule société à avoir soumissionné. La construction du port devrait s’achever en 2021. Toutefois, ce n’est que l’an dernier, dans le contexte de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, que le problème est devenu réalité. En fait, cela devient rapidement un problème aussi important que la vente d’un avion de surveillance Phalcon à la Chine, qu’Israël a été obligé d’annuler en 2000, sous la pression des États-Unis.

Les États-Unis craignent que les Chinois puissent espionner les navires de la marine américaine qui visitent régulièrement le port voisin de Haïfa, situé au sud, qui, selon des rapports étrangers, servirait également de base à la flotte sous-marine de la marine israélienne.

 

Source : israelValley & Globes

Partager