Partager
En Israël, le secteur du vin est aujourd’hui particulièrement dynamique, avec 250 domaines exportant dans le monde entier. Le leader dans ce pays sur le marché des étiquettes de vin est l’imprimerie familiale Peerprint, dirigée par le petit-fils du fondateur Adi Levy et qui compte près de 50 salariés.

En septembre dernier, elle s’est équipée d’une presse d’ennoblissement numérique bobine-bobine du constructeur français MGI Digital Technology, la JETvarnish 3D Web.

Pour Adi Levy, cet investissement était devenu indispensable : « Notre objectif était de conserver notre leadership sur le secteur, et l’ennoblissement numérique constituait pour nous un avantage comparatif majeur. »
Il explique : « La JETvarnish 3D Web nous permet de proposer des choses sur lesquelles nous ne pouvions pas jusqu’à présent nous positionner. Des vernis à plat ou en relief, des effets gaufrage ou de la dorure à chaud, sur des courts et moyens tirages. »
L’imprimeur a été particulièrement séduit par la régularité de la dépose du vernis, la finesse de la dorure. Il se dit aussi « bluffé » par la « durabilité de l’ennoblissement », alors que les bouteilles peuvent être un peu malmenées dans les cartons de transport.
Opérationnelle depuis quelques mois, la JETvarnish 3D Web de Peerprint a vite trouvé sa place, dont les caractéristiques high-tech s’accordent parfaitement les deux rotatives numériques de l’imprimeur.
Cinq mois après l’installation, il constate : « Le tirage moyen réalisé jusqu’à présent sur la JETvarnish s’établit à 15 000 étiquettes, avec un mini de 200 – des étiquettes réalisées pour un événement – et un maxi de 50 000. Il va sans dire que la mise en œuvre de campagne des versionning devrait nous permettre d’aller au-delà dans les mois qui viennent… »

Source Graphiline

Partager