Partager

Le Parlement irlandais a accompli mercredi l’avant-dernière étape dans l’adoption d’une loi interdisant l’importation de produits fabriqués par des entreprises juives de Judée, de Samarie, du Golan et des parties de Jérusalem libérées en 1967.

Au mois de juillet 2018, la chambre haute (Sénat) avait voté pour la première fois en faveur d’un texte qui devait encore passer quatre étapes législatives avant d’obtenir force de loi. Après un vote positif jeudi par la Chambre basse, cette loi qui doit encore être discutée une ultime fois dans le cadre d’une commission avant d’entrer dans le corpus législatif irlandais. La loi prévoit jusqu’à cinq ans de prison et 250.000 euros d’amende pour quiconque importera des produits d’entreprises qui seront répertoriées sur une liste noire.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a vivement dénoncé ce vote qui ne peut être qualifié autrement d’antisémite: “Cette décision du parlement irlandais, qui attribue un caractère d’infraction pénale au commerce avec des Israéliens est l’expression d’une franche hostilité de la part de ses initiateurs et doit être dénoncée avec la plus grande vigueur. Il est décevant et inquiétant de voir que les initateurs de cette loi se livrent à une attaque hypocrite contre Israël au lieu de se tourner vers les dicatures qui oppriment et massacrent leurs citoyens. Il s’agit d’un exemple flagrant d’une discrimination obsessionnelle qu’il faut condamner avec force”.

L’Irlande est sans conteste l’un des pays les plus anti-israéliens au sein de l’Union européenne. Au début de l’année 2018, un groupe d’Israéliens de gauche s’était rendu en Irlande pour encourager le parlement dans cette voie et l’exhorter à voter le boycott des produits de Judée-Samarie. On y trouvait notamment Avrom Burg, Yaël Dayan, Alon Liel, Elie Barnavi (photo) ou encore Ouri Avneri.

La Liste arabe à la Knesset avait également applaudi après le premier vote au Parlement irlandais et appelé les autres parlements européens à “ne pas céder au lobby sioniste” et à en faire autant. Dans un communiqué, la Liste arabe déclarait: “Lla loi irlandaise marquera le début d’une nouvelle étape dans laquelle Israël commencera à payer un prix politique, économique et moral international pour ses actions. Il est temps que le monde revienne à la raison et comprenne qu’il s’agit d’un État voyou. Israël doit comprendre qu’il mérite toutes les sanctions, les boycotts et le gel des relations, comme punition pour sa politique violente et l’oppression quotidienne du peuple palestinien ».

https://lphinfo.com/le-parlement-irlandais-adopte-une-loi-de-boycott/

Partager