Partager

Véritable foyer de nouvelles technologies, le petit marché israélien représente pour les investisseurs chinois une opportunité d’acquérir des connaissances et d’étudier l’innovation.

Début janvier, le conseiller américain à la Sécurité nationale, John Bolton, s’est rendu en Israël pour discuter de questions relatives à la défense et à la région. Selon le radiodiffuseur national israélien Kan, entre les discussions sur la Syrie et l’Iran, il a évoqué une autre préoccupation pressante des États-Unis: l’implication des entreprises chinoises dans l’économie israélienne et dans son secteur technologique, via des capitaux investis.
Au cours des dix dernières années, les investisseurs chinois ont découvert l’industrie et la technologie israéliennes. De plus en plus d’argent chinois se répand sur les côtes israéliennes, de plus en plus de sociétés de construction chinoises se sont implantées sur le marché local et le tourisme entrant en provenance de Chine s’est épanoui. Une société basée en Chine a remporté un projet de construction et d’exploitation du port israélien de Haïfa, où des navires de la marine américaine accostent régulièrement, pendant 25 ans.
Véritable foyer de nouvelles technologies, le petit marché israélien représente pour les investisseurs chinois une opportunité d’acquérir des connaissances et d’étudier l’innovation. C’est aussi un marché plus prometteur, en ce qui concerne le fait de recevoir des fonds chinois, que le marché américain et certaines régions d’Europe.
Source : israelValley & Calcalist

Partager