Israël jugé moins rentable : Teva (Israël) va produire de nouveaux médicaments à l’étranger.

By |2019-01-12T11:44:05+00:00janvier 12th, 2019|Categories: NEWS|Tags: , |
Partager

La direction estime que les conflits de travail à l’usine de Teva à Kfar Saba ont rendu le site moins attrayant pour la production de nouveaux médicaments.

Kare Schultz, PDG de la société Teva Pharmaceutical Industries Ltd. a mentionné un biosimilaire, une version générique de médicaments biologiques complexes, qui sont en passe de devenir une plate-forme essentielle de la recherche et du développement de Teva. Après plusieurs années de stagnation dans ce secteur, Teva a récemment obtenu l’autorisation de commercialiser deux versions biosimilaires des médicaments les plus vendus aux États-Unis. Les travailleurs de Teva sur le site de production de la société à Kfar Saba pourraient toutefois ne pas figurer parmi les bénéficiaires.

Des sources ont indiqué que les travailleurs du site avaient été informés que Teva avait décidé qu’un nouveau produit biosimilaire de la société, qui aurait pu être fabriqué à Kfar Saba, serait plutôt produit sur l’un des sites d’outre-mer de Teva. Le site de Kfar Saba produit actuellement Copaxone, le médicament original de Teva pour le traitement de la sclérose en plaques. Copaxone a généré d’énormes profits pour Teva les années précédentes, mais ces derniers ont récemment diminué en raison de la concurrence des médicaments génériques. On pensait que le site de Kfar Saba pourrait maintenir son statut au sein de Teva en produisant des biosimilaires et d’autres médicaments complexes.

Il est à craindre que le site de Kfar Saba ne soit affecté à l’avenir par des décisions similaires prises par la direction de Teva sur la fabrication des biosimilaires. Le site de Kfar Saba a peut-être acquis une réputation sujette à de mauvaises relations de travail. Le choix du lieu de fabrication de chaque produit comprend des facteurs tels que le savoir-faire, la technologie et la réalisation des objectifs. Il est possible que les conflits de travail fréquents à Kfar Saba par rapport aux autres sites de Teva aient un impact négatif sur les décisions de ce type. Teva est une société mondiale dirigée par un PDG danois et un directeur d’exploitation italien, qui ne suscitera probablement pas de sentiments particuliers au sujet d’un site spécifique en Israël.

 

Source : israelValley & Globes

Partager