Partager

En novembre, Airbnb a annoncé qu’elle retirerait de son service « environ 200 inscriptions » dans les colonies israéliennes en Cisjordanie.

Ron DeSantis, le nouveau gouverneur républicain de la Floride, a déclaré mardi que la Floride suspendrait l’utilisation d’Airbnb pour les voyages du personnel payés par l’État et envisageait également d’empêcher le fonds de pension de l’État d’investir dans la société de logements locatifs.

« Nous avons l’obligation morale de nous opposer à la politique Airbnb, elle vise spécifiquement les Juifs », a-t-il déclaré.

En novembre, Airbnb a annoncé qu’elle retirerait de son service « environ 200 inscriptions » dans les colonies israéliennes en Cisjordanie. La société a déclaré avoir mis au point un cadre permettant d’évaluer comment «elle devrait traiter les inscriptions dans les territoires occupés».
Les inscriptions dans les colonies israéliennes en Cisjordanie « sont au cœur du différend entre Israéliens et Palestiniens », et sont donc la raison pour laquelle ces inscriptions seront supprimées, a indiqué la compagnie dans son communiqué de novembre.

Le ministre israélien des Affaires stratégiques, Gilad Erdan, a salué l’annonce faite par DeSantis et a promis qu’Israël « agirait de toutes les manières possibles » contre la décision d’Airbnb, selon une déclaration du ministère des Affaires stratégiques publiée mercredi.

En Israël, un recours collectif contre la société a été déposé devant un tribunal de Jérusalem en novembre. Un groupe de 18 Américains a intenté une action en justice dans le Delaware contre Airbnb en raison de sa décision de transaction.

 

Source : israelValley & Calcalist

Partager