La cybersécurité en Israël vue par le Cigref.

By |2019-01-26T12:31:19+00:00janvier 26th, 2019|Categories: FRANCE-ISRAEL, HIGH-TECH|
Partager

Un article de Jean Klein pour Israël Valley. A la suite de la visite d’une délégation du Cigref qui a passé quatre jours en Israël du 11 au 15 novembre 2018 sur le double thème de l’innovation et de la cybersécurité, un rapport (téléchargeable ici) reprend les impressions dominantes des participants de la délégation, les enseignements clés de ce voyage d’étude, ainsi qu’une série de recommandation pour la France et ses entreprises.

Les startups israéliennes proposent des solutions technologiques pour faire face aux cybermenaces. Elles couvrent le spectre entier des actions à mettre en oeuvre pour la prévention, la détection et la réaction aux cyberattaques.

Certaines développent ainsi des solutions dans des domaines très divers :

  • Recherche dans l’open web, le deep et le dark web
  • Recherche dans les bases de données du SI de l’entreprise dans une démarche de mise en conformité RGPD
  • Analyse des logiciels afin de détecter les parties de code malveillant
  • Renforcement des méthodes d’authentification des terminaux pour les sécuriser
  • Blocage des accès à la mémoire interne des terminaux pour en garantir l’intégrité
  • Repérage de l’activité anormale sur les terminaux de l’entreprise
  • Identification des terminaux infectés pour les isoler du reste du système d’information
  • Analyse des étapes chronologiques des attaques.

Le rapport insiste sur le fait que Israël a une réelle capacité à faire fonctionner des écosystèmes à tous niveaux à travers l’alignement de tous les acteurs qui apportent leurs compétences respectives, secteurs privés et publics confondus, notent les auteurs du rapport. Il présente ce qui est transférable en France (par exemple, une prise de conscience de la vulnérabilité des systèmes complexes…) et ce qui est spécifique à Israël comme le rôle clé de l’armée comme creuset culturel, comportemental et technique.

Plus du rapport : il signale qu’une méthodologie de cyberdéfense, en accès libre, a été élaborée et adoptée par les organisations israéliennes.

Source : InformatiqueNews & Israël Valley

 

 

 

Partager