Partager
La startup Bits of Gold (lancée par des franco-israéliens), accélère l’adoption des crypto-monnaies par les commerces et les entreprises israéliennes en lançant  une interface de programmation applicative (API) pour les crypto-paiements. Youval Rouach, PDG de Bits of Gold  (et très impliqué IsraelValley), a été interviewé par les médias israéliens à ce sujet.


Selon (1) : « Nouveaux outils pour les entreprises israéliennes.
Une nouvelle option est en route pour les entreprises israéliennes qui souhaitent accepter les paiements en crypto-monnaies. L’exchange par les commerces Bits of Gold, accélère l’adoption des crypto-monnaies es et les entreprises israéliennes en lançant  une interface de programmation applicative (API) pour les crypto-paiements.;

Nouveaux outils pour les entreprises israéliennes

Une nouvelle option est en route pour les entreprises israéliennes qui souhaitent accepter les paiements en crypto-monnaies. En effet, Bits of Gold, un exchange réglementé, lance un service API destiné à permettre aux entreprises d’accepter des paiements en crypto-monnaies et de les convertir directement en shekels israéliens ou en dollars. Via son nouveau service, Bits of Gold a l’espoir de faire entrer un plus grand nombre d’entreprises sur le crypto-marché.  Bits of Gold s’est assuré d’avoir l’aval des régulateurs israéliens pour son API.

Les transferts de fonds en crypto-monnaies ne sont pas une question compliquée, mais les exigences réglementaires, qui incluent l’identification du client, la rendent compliquée “, explique Tomer Niv, vice-président or de Bits of Gold.  “Notre service permet d’utiliser Bitcoin et de respecter les règles du régulateur, sans développer un vaste système de paiement pour chaque entreprise.”

Israël, un leader en terme de réglementation

Le PDG de Bits of Gold Youval Rouach  pense qu‘Israël est un leader international en terme de réglementation des crypto-monnaies et de lutte contre le blanchiment d’argent dans ce secteur en pleine croissance.

Cependant, il note que tant que la banque d’Israël ne prendra pas clairement position sur la question des crypto-monnaies, les banques commerciales continueront à hésiter à offrir leurs services aux crypto-entreprises. Cependant, un rapport récent a révélé que seulement 5 % de la population israélienne a investi ou utilisé des monnaies virtuelles en 2018.  De plus, 44 % des Israéliens disent ne pas savoir ce qu’estle  Bitcoin ou simplement ne pas comprendre le concept de cet actif virtuel.

(1) Source Place Crypto
Partager