Trump : « Nous donnons à Israël $4,5 milliards/an. Et ils se défendent très bien. »

By |2018-12-28T11:18:36+03:00décembre 28th, 2018|Categories: DEFENSE|
Partager

Donald Trump a déclaré mercredi qu’il ne craignait pas que le retrait des troupes américaines de Syrie puisse mettre Israël en danger affirmant que l’Etat hébreu était en mesure de se défendre et qu’il possédait « une aide militaire et financière américaine considérable. »

Trump a fait ces commentaires lors d’un voyage surprise en Irak à la rencontre de soldats américains, et a profité de ce premier déplacement en zone de conflit depuis son élection il y a deux ans pour justifier sa décision de retirer les troupes américaines de Syrie.

Donald Trump a été interrogé par les journalistes sur les critiques selon lesquelles cette mesure pourrait mettre Israël en difficulté en permettant à l’Iran d’étendre sa présence en Syrie.

« Eh bien, je ne vois pas le danger. J’ai parlé avec Bibi », a-t-il déclaré en faisant référence au Premier ministre Benyamin Netanyahou. « Je l’ai dit à Bibi. Vous savez, nous donnons à Israël 4,5 milliards de dollars par an. Et ils se défendent très bien. »

Un programme d’aide à la défense mis en place entre l’administration Obama et le gouvernement Netanyahou sur une durée de dix ans assure actuellement à Israël un financement total de 38 milliards de dollars. Ce mémorandum d’accord comprend le financement de programmes d’interception de missiles tel que celui du Dôme de Fer, pour une somme de 3,8 milliards annuels.

La technologie israélienne, conçue pour intercepter des roquettes et obus de courte portée sert également de système de missile contre les cibles traditionnelles de la défense aérienne comme les avions ou les hélicoptères.

Utilisé par l’Etat hébreu depuis 2011, le Dôme de Fer permet d’intercepter les roquettes tirées depuis la bande de Gaza ou le Sud-Liban. Depuis 2017, le système est opérationnel sur les navires.

Très prisé à l’étranger, le système de défense israélien a notamment été vendu à la Roumanie en mai dernier.

Partager