Partager

Le tourisme entrant en Israël bat des records historiques et le nombre des 4 millions de touristes sera dépassé à la fin de l’année 2018.

Selon le site Bloomberg, qui publie une étude approfondie réalisée par le site britannique ‘Euromonitor International’, la ville de Jérusalem connaît un essor particulièrement impressionnant dans le tourisme entrant – en provenance de l’étranger mais aussi du reste d’Israël – avec un bond de 38% pour l’année 2018. Cette progression fait de Jérusalem l’un des villes les plus visités au monde avec une prévision de 4,8 millions de visiteurs d’ici la fin de l’année. Le tourisme entrant à Jérusalem avait déjà fait un bond de 32% en 2017. (Source : LPH)

Jérusalem est une ville du Proche-Orient que les Israéliens ont érigée en capitale.

La ville s’étend sur 126 km2 pour une population de 901 300 habitants en 2017. La ville, chef-lieu du district de Jérusalem, est cosmopolite : s’y mêlent de nombreuses religions, peuples, groupes socio-économiques. La partie nommée vieille ville, entourée de remparts, est constituée de deux quartiers à dominante arabe, dits quartier chrétien et quartier musulman, ainsi que d’un quartier à dominante arménienne et d’un quartier à dominante juive.

Jérusalem, couvrant 126 km2, est localisée entre la mer Méditerranée (à 52 km) et la mer Morte (à 22 km), sur l’extrémité d’un plateau calcaire des monts de Judée (dont le mont Sion) à 745 m d’altitude moyenne, avec de fortes variations entre monts et vallées (de 700 à 800 m environ). Le mont Scopus culmine à 826 m au Nord-Est et la vallée du Cédron descend sous les 600 m.

 

Partager