Les technologies de surveillance israéliennes allient business et diplomatie.

By |2018-12-04T13:49:16+00:00décembre 4th, 2018|Categories: DEFENSE, HIGH-TECH|
Partager

Un article de jean Klein pour Israël Valley. Si Israël n’entretient officiellement aucune relation diplomatique  avec les pays du Golfe, le rapprochement avec certains d’entre eux est réel depuis quelques années, motivé par l’opposition commune à l’Iran.

Ces relations sont doublées par des contrats comme celui passé à l’été 2017 entre le régime saoudien et NSO Group Technologies pour une solution de piratage de smartphone très avancée nommée «Pegasus».

Celui-ci permet, une fois que le terminal est infecté, d’intercepter les communications téléphoniques de la cible, de siphonner ses mails ou ses chats Facebook, de déclencher la micro ou la caméra pour capter l’activité alentour… ce qui a pu être le cas d’un membre de l’entourage de Jamal Khashoggi.

A ces accusations, NSO Group Technologies réplique en affirmant agir «conformément à la loi» et vendre des produits utilisés «dans la lutte contre la criminalité et le terrorisme», mais il est impossible de suivre l’usage que certains états font des outils, une fois ceux-ci vendus.

Ainsi, en août 2016, des chercheurs du Citizen Lab ont découvert que l’outil avait notamment servi à espionner des journalistes et des avocats mexicains, ou encore un employé d’Amnesty International.

Israël serait devenu le fer de lance du commerce mondial des outils de surveillance et de l’interception des communications. Un commerce qui, à l’échelle régionale, anticipe et nourrit la «normalisation» des relations entre Israël et certains les monarchies du Golfe, dont certaines sont déjà équipées de pied en cap pour espionner dissidents, opposants et rivaux.

Cette industrie, portée par de nombreuses start-ups innovantes israéliennes connait actuellement une très forte expansion et les technologies de surveillance s’exportent de l’Angola au Vietnam en passant par le Kazakhstan ou le Panama.

Parmi les concurrents de NSO Group Technologies peuvent être cités le français Nexa Technologies et l’Italien Hacking Team.

Sources : Libération et Israël Valley

Partager

Les Articles Les Plus Lus

[carousel-horizontal-posts-content-slider-pro id=16755]

Leave A Comment