Partager

A. Zebra Medical Vision propose des appareils de diagnostic ultra sophistiqués issus des recherches menées à Shefayim. Le fondateur et président de l’entreprise, Eyal Gura, a créé sa société après un accident de plongeon où il dut subir de multiples interventions dues à la difficulté qu’avaient les opérateurs à lire correctement les images médicales.

Zebra a annoncé avoir développé un nouvel algorithme qui détecte les cancers de la poitrine dès ses prémices.

La mission de Zebra est de fournir aux radiologistes les outils dont ils ont besoin et de répondre à la demande de services d’imagerie médicale qui ne cesse d’augmenter, dépassant l’offre de radiologistes qualifiés et les poussant à produire davantage de résultats, sans compromettre les soins aux patients.

Selon Zebra : « Ce n’est qu’en adoptant une nouvelle technologie qui améliore considérablement les capacités des radiologistes que l’on pourra atténuer cette crise. Zebra donne aux radiologistes les moyens d’agir grâce à son offre révolutionnaire AI1 qui aide les prestataires de soins de santé à gérer la charge de travail toujours croissante sans compromettre la qualité – à un prix transparent de 1 $ par scan ».

2. L’application Pango est LA solution de parking pour les conducteurs de véhicules, utilisée depuis plus de dix ans par plus de 1,7 millions d’utilisateurs. Elle figure parmi les applications les plus répandues en Israël, tant en téléchargements qu’en fréquence d’utilisation. Pango est une filiale de Milgam Cellular Parking Ltd., qui dépend de Milgam Ltd.et de Unicel Technologies Ltd

3. Rafael Advanced Defense Systems Ltd. , connue sous le nom de Rafael, est l’autorité israélienne pour le développement d’armes et de technologies militaires. Rafael conçoit, développe, fabrique et distribue une large gamme de systèmes de défense de haute technologie pour les armées de l’air, de terre, la marine, ainsi que des applications spatiales. Son innovation la plus spectaculaire est le système antimissile ‘Dôme de Fer’ qui a prouvé son efficacité durant les derniers conflits armés. Rafael est le principal employeur du nord d’Israël avec 7.500 collaborateurs.

Dans le cadre de sa culture d’entreprise de partenariats et de coopération, Rafael a conclu des accords avec plus de 100 organisations gouvernementales, aéronautiques, spatiales et de défense en Israël et dans le monde. Ces programmes permettent à Rafael et à ses partenaires de capitaliser sur leurs forces mutuelles et de tirer parti des capacités existantes.

AUTRES NEWS

1. HSBC n’a plus de participations dans ELBIT. la raison est simple : la pression constante du BDS. Le géant bancaire HSBC a retiré ses investissement de la firme de défense israélienne Elbit. Les activistes palestiniens ont salué cette décision comme une victoire remportée par le mouvement BDS.

Dans un communiqué publié sur son site internet, le groupe War on Want a fait savoir que 24 000 personnes avaient envoyé un courriel à la banque dans le cadre de cette campagne et que des manifestations avaient eu lieu devant 40 branches de l’institution financière.  la banque a investi approximativement 4,5 millions de dollars au sein de l’entreprise Elbit – ce qui représente un pourcentage minuscule des investissements mondiaux de HSBC.

2. Le Parlement israélien a voté en faveur d’une loi autorisant les agriculteurs à exporter du cannabis à usage médical, ce qui devrait générer des revenus importants pour l’État. La loi permet aux agriculteurs de cultiver du cannabis destiné à un usage thérapeutique, à condition d’obtenir un permis du ministère de la Santé, de la police et de l’autorité de contrôle des producteurs.

L’exportation de cannabis à des fins médicales pourrait générer un revenu de 1 milliard de shekels (234 millions d’euros) par an pour Israël, selon des estimations du Parlement.

Yoav Kisch, député du Likoud (droite), le parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a écrit la loi, a souligné son « potentiel économique énorme » pour l’État et les agriculteurs, qualifiant le cannabis médical de « produit béni qui atténue les souffrances des malades ».

Huit sociétés cultivent actuellement du cannabis à usage thérapeutique en Israël, mais beaucoup d’autres attendent de recevoir une autorisation des autorités, a affirmé le Parlement. Le gouvernement israélien avait approuvé en 2016 ce projet de loi en faveur d’une légalisation des exportations.

3. Netanyahu et le président élu du Brésil Jair Bolsonaro ont célébré vendredi à Rio de Janeiro le début d’une nouvelle « fraternité » entre leurs deux pays, avec la perspective d’une étroite collaboration économique et militaire.

M. Netanyahu a annoncé à l’issue du tête à tête que M. Bolsonaro avait accepté son invitation de se rendre en Israël, le Brésilien ayant précisé que ce voyage aura lieu « d’ici le mois de mars, si Dieu le veut ». Vendredi, Jair Bolsonaro a réitéré son intention d’établir des liens plus étroits avec l’Etat hébreu.

« Plus que des partenaires, nous serons des frères à l’avenir, dans les domaines de l’économie, de la technologie et de tout ce qui peut apporter des bénéfices à nos deux pays », a-t-il affirmé, évoquant également des partenariats dans les domaines « de l’agriculture, de questions militaires et de sécurité ».

Les échanges actuels entre le Brésil et Israël s’élèvent à 1,2 milliard de dollars, soit un milliard d’euros. Jair Bolsonaro a notamment annoncé des négociations sur l’utilisation de technologies israéliennes pour la production d’eau dans le nord-est du pays, frappé par de longs épisodes de sécheresse.

Partager