Ami de Bibi Netanyahou, Salvini (Italie) en Israël pour une visite de 2 jours.

By |2018-12-10T10:33:24+00:00décembre 10th, 2018|Categories: EDITORIAL|
Partager

Le président israélien Rivlin ne rencontrera pas Mattéo Salvini, le ministre de l’intérieur et leader de l’extrême droite italien qui arrivera mardi en Israël pour une visite de deux jours. En Mai 2018 dans LPH : « Si Matteo Salvini joue sur les sentiments anti-immigration qui grandissent en Europe, il a choisi de s’aligner sur les positions très pro-israéliennes de certains partis de l’extrême droite européenne tels que le Parti de la Liberté aux Pays-Bas ou le FPÖ “nouvelle version” en Autriche.

Lors d’une conférence de presse à propos de l’Europe et de l’immigration, Matteo Salvini a été interrogé par un journaliste sur ses positions face à Israël. “Je suis un ami et un frère d’Israël” a répondu le candidat. Il a rappelé son voyage en Israël en 2016 et rajouté: “J’éprouve une grande estime et un profond respect pour la force de résilience d’Israël qui vit dans une région aussi difficile”. Il a également annoncé que s’il arrivait au pouvoir, il modifierait la politique de l’Italie vis-à-vis d’Israël dans les institutions internationales et qu’il reconsidèrerait l’aide financière italienne à des institutions telles que l’Unesco “qui se plaît à attaquer Israël”. “Avec moi, cela ne marchera pas”, a conclu le président de la Ligue du Nord ».

LE PLUS. Matteo Salvini [né le à Milan, est un homme politique italien. Député européen à partir de 2004, il devient en 2013 secrétaire fédéral de la Ligue du Nord, dont il abandonne le régionalisme au profit d’une ligne davantage souverainiste, populiste et identitaire. À la suite des élections générales de 2018, lors desquelles la Ligue obtient son meilleur score historique, il est élu sénateur et entre au gouvernement Conte comme ministre de l’Intérieur et vice-président du Conseil.

Lors des élections générales de 2018, dans le cadre de la coalition de centre-droit, il s’allie notamment avec Forza Italia de Silvio Berlusconi. Malgré des divergences, il s’entend avec Berlusconi pour permettre au parti arrivé en tête de la coalition de choisir le candidat de la droite à la présidence du Conseil des ministres. Fait inédit et contrairement aux derniers sondages, la Ligue du Nord arrive devant Forza Italia. La Ligue réalise ainsi son meilleur score historique et Matteo Salvini est considéré, avec Luigi Di Maio (Mouvement 5 étoiles), comme le vainqueur des élections.

 

Partager