Les Israéliens retourneront aux urnes dès le 9 avril 2019.

By |2018-12-25T13:42:16+00:00décembre 25th, 2018|Categories: EDITORIAL|
Partager

À l’issue d’une réunion des cinq partis de la coalition au pouvoir, tenue ce lundi 24 décembre, la dissolution du Parlement et des élections législatives anticipées pour avril 2019 ont été annoncées.

Intégration. Les expats en Norvège pourront bientôt demander la double nationalité
Le Parlement d’Oslo vient d’approuver la possibilité pour les étrangers d’obtenir la …
courrierinternational.com
RD Congo. L’inconnu et la peur après le report de la présidentielle
Prévue le 23 décembre, la présidentielle en république démocratique du Congo (RDC) a de …
courrierinternational.com
Le dessin du jour. Une visite imprévue pour le roi des Belges
Le dessinateur Kroll a sans doute bien vu : ce 18 décembre, le roi Philippe et son épouse …
courrierinternational.com
États-Unis. Trump veut retirer 7 000 soldats d’Afghanistan
La décision de la Maison-Blanche de retirer la moitié du contingent américain déployé en …
courrierinternational.com

“La décision de dissoudre le Parlement a été prise quand il a été clairement établi que la coalition au pouvoir ne pourrait pas faire adopter la loi pour inclure les Juifs ultraorthodoxes dans le service militaire”, souligne le site israélien Yediot Aharonot. Les Israéliens retourneront donc aux urnes dès le 9 avril pour un scrutin qui devait normalement se tenir en novembre prochain. Le Parlement sera probablement officiellement dissous le mercredi 26 décembre.

La Cour suprême avait fixé au 15 janvier la date limite pour le vote de cette loi, dont l’adoption a déjà été reportée à deux reprises, et à laquelle s’opposent deux partis religieux de la majorité. “Les partis ultraorthodoxes considèrent la conscription comme un tabou et craignent que le service militaire ne mène à une immersion dans la laïcité. Mais après des années d’exemption accordée aux ultraorthodoxes, il y a une rancœur qui se répand chez les autres Juifs israéliens, qui sont obligés d’accomplir deux ou trois années de service militaire.”

Depuis le départ du gouvernement le mois dernier d’Avigdor Lieberman, ancien ministre de la Défense ultranationaliste, la coalition dirigée par Benyamin Nétanyahou est fragilisée et ne dispose plus que d’un seul siège au Parlement pour être majoritaire, soit 61 députés sur 120.

Cette décision arrive alors que Nétanyahou est visé par des enquêtes, rappelle le site israélien. “Les investigations prévues vont se poursuivre”, signale Yediot Aharonot en citant des sources judiciaires. “Toutefois, le procureur général ne rendra pas public ces décisions pendant la période électorale pour ne pas être accusé d’influencer le processus démocratique.”

https://www.courrierinternational.com/article/israel-des-elections-anticipees-sont-annoncees-pour-avril-2019

 

Partager