En Israël, un parfum de vanille sur le site de l’Armaggedon

By |2018-12-08T11:05:37+00:00décembre 8th, 2018|Categories: CULTURE, SCIENCES|
Partager

Un article de Guillaume Lenorman pour Israël Valley. Un ensemble de jarres funéraires, déposées en offrande dans une tombe découverte sur le célèbre site de Meggido*, au-dessus de la plaine de Jezreel, l’ancienne plaine d’Esdraelon, dans le nord d’Israël, vient de livrer un très ancien secret.

En analysant les résidus de produits qu’elles contenaient, les archéologues ont en effet eu la surprise d’y déceler… des traces de vanille ! Alors que les recherches établissaient jusqu’alors l’origine de cette épice… au Mexique. « Nous ne nous attendions pas à une telle découverte au Levant il y a 3600 ans! », commente le directeur du site Israël Finkelstein, archéologue de l’Université de Tel Aviv, joint par Sciences et Avenir. De quoi réécrire l’histoire de cette épice.

C’est en 2016 que les archéologues israéliens avaient mis au jour cette importante sépulture d’une famille de haut rang dans l’extraordinaire cité de Meggido occupée depuis près de 7000 ans. Là où le Livre de l’Apocalypse dans la Bible, situe l’Armageddon, la bataille de la fin des temps. À l’intérieur d’une chambre funéraire voûtée datée de 1600 avant notre ère, neuf personnes étaient étendues, parmi lesquelles trois individus entourés de parures précieuses – dont un torque en or – et cet ensemble de jarres.

Ce sont des analyses réalisées par chromatographie et spectrométrie de masse sur ces poteries qui ont permis de déceler deux des principaux composants chimiques de la vanille. Ce qui remet en question l’histoire de cette plante dont les archéobotanistes situaient jusqu’alors l’origine dans les Amériques. Maintenant, il est désormais vraisemblable que l’on ait su extraire ces substances aromatiques à partir d’autres espèces quelques siècles plus tôt.

Selon Vanessa Linarès, archéologue à l’Université de Tel Aviv, une variété de cette épice a pu atteindre Meggido par l’intermédiaire d’ itinéraires commerciaux qui ont existé bien des siècles avant que ne déferlent sur la région les Assyriens, ou encore les Perses.

Source : Sciences et Avenir & Israël Valley

 

Partager

Les Articles Les Plus Lus

[carousel-horizontal-posts-content-slider-pro id=16755]

Leave A Comment