Partager

Les Professeurs de l’Université de Tel-Aviv au cœur de la coopération scientifique Israël- France

A l’occasion du 70e anniversaire de l’Etat d’Israël et dans le cadre de la Saison croisée France-Israël 2018, une prestigieuse conférence scientifique a eu lieu le 26 novembre à l’Académie israélienne des Sciences, sous la direction du Prof. Nili Cohen,  ancienne rectrice de l’Université de Tel-Aviv et actuelle présidente de l’Académie. La journée, organisée en collaboration avec l’Académie française des Sciences, s’est déroulée en présence de plusieurs prix Nobel israéliens et français et du Président de l’Etat d’Israël, Reuven Rivlin. Le Prof. Israël Finkelstein du Département d’Archéologie de l’Université de Tel-Aviv, y a présenté un projet conjoint de l’UTA et du Collège de France sur le chantier de fouilles de Kiryath-Yearim.

Cette journée exceptionnelle était intitulée « Sciences sans frontières ».

« Les relations entre les Juifs et la France sont parmi les plus anciennes », a déclaré le Président Rivlin. « Quand ils évoquent la France, la plupart des gens pensent à la tour Eiffel ; mais quand les Juifs pensent à la France, ils songent au Rabbin Rachi, le grand exégète biblique du Moyen-âge. Rachi a dit qu’une frontière était une limite ou une fin. La science, comme la sagesse, est infinie, et ne peut être limitée par aucune frontière politique. L’idée selon laquelle la science peut apporter un meilleur avenir à l’homme est inscrite dans notre ADN. 70 ans après sa naissance, l’Etat d’Israël est devenu une puissance internationale grâce à ses scientifiques ».

« Il n’y a de place pour aucun boycott dans ce monde »

« Je suis heureuse de célébrer avec vous la coopération scientifique entre la France et Israël », a déclaré le Prof. Nili Cohen, professeur émérite de la Faculté de Droit de l’UTA, ancienne rectrice de l’Université et lauréate du prix d’Israël 2017 dans le domaine des études juridiques. « Nous partageons avec la France les valeurs de liberté, de solidarité et de tolérance. Le langage de la science transcende les différences culturelles et religieuses. La science constitue un pont entre les pays pour la progression de toute l’humanité. Nous avons besoin d’une science sans frontières. Il n’y a de place pour aucun boycott dans ce monde ».

Le Prof. Catherine Bréchignac, Secrétaire perpétuelle de l’Académie française des Sciences et coorganisatrice de la journée, a ajouté qu’Israël et la France sont des pays qui font avancer la connaissance par la qualité de leurs recherches. « La science est une aventure humaine universelle. Mais la frontière entre la connaissance et l’ignorance est encore une gageure. De plus, aujourd’hui, des domaines comme la génétique et l’intelligence artificielle posent des défis éthiques auxquels nous devons nous confronter ».

« Je suis honorée de participer à cette conférence qui constitue une brillante conclusion des 120 évènements qui se sont déroulés dans le cadre de la saison croisée en l’honneur du 70e anniversaire de l’Etat d’Israël pour célébrer l’excellence, la créativité et l’innovation », a déclaré l’ambassadrice de France Hélène Le Gal. « Je vous invite tous à contribuer activement à cette coopération scientifique qui font de nos deux pays des partenaires privilégiés ».

http://www.ami-universite-telaviv.com/index.php/2013-05-26-08-41-51/actualite-l-universite/959-les-professeurs-de-l%E2%80%99universit%C3%A9-de-tel-aviv-au-c%C5%93ur-de-la-coop%C3%A9ration-scientifique-isra%C3%ABl-france

Partager