Mort de Flatto-Sharon (z.l.) en Israël. Ex-Député à la Knesset. Condamné 36 fois en France

By |2018-12-08T11:09:47+00:00décembre 7th, 2018|Categories: EDITORIAL|
Partager

Samuel Flatto-Sharon s’est éteint après trois mois d’hospitalisation. Il était âgé de 88 ans. Son épouse Clara et ses enfants Hilda et Yoav étaient à ses côtés lorsqu’il s’est éteint. Il a été inhumé ce vendredi à 14h30 au cimetière de Savion.

Shmuel « Samy » Flatto-Sharon (né le et mort le ) était un homme d’affaires et homme politique francoisraélien. Samuel Flatto-Sharon, fils de Joseph et Esthera Flatto, est né à Łódź en Pologne. Déguisé en fillette de 7 ans, il réussit à fuir son pays natal au début de l’occupation allemande et gagne Paris. Il fait fortune dans le recyclage du papier, des chiffons, de la ferraille et des métaux, ce qui lui a valu le surnom de « Roi des chiffonniers de Paris” par les médias. À 21 ans il se lance dans le secteur de l’immobilier et élargit ses affaires notamment dans les papeteries, la restauration, les discothèques et les cabarets… Avant de liquider une bonne partie pour se lancer dans le pétrole et l’exploitation forestière et les métaux précieux en Afrique.

Ses affaires notamment en immobilier prennent une envergure internationale et deviennent de plus en plus ambitieuses, il multiplie les investissements dans de grands projets un peu partout, Paris, New York, Rio de Janeiro, Caracas, Tel-Aviv etc. En 1975, il effectue son aliyah, fuyant la justice qui l’accuse d’avoir dissimulé 60 millions $, il quitte la France et part s’installer en Israël. Deux ans après il est élu à la Knesset. Il est impliqué dans plusieurs affaires de criminalité financière, notamment la faillite frauduleuse en 1995 de la société papetière « JOB« , surnommé l’opération « Gecco » par les médias et une fraude à l’assurance et fraude électorale entre autres. Il a été condamné 36 fois en France dont une à 10 ans de prison par contumace en 1979. En 1984, il a été condamné en Israël à trois mois de prison pour fraude électorale.

Un article de LPH (Extraits): « Samuel Flatto-Sharon a progressivement évolué pour devenir un fervent patriote sioniste doublé d’un débatteur inégalé. En Israël, il participait régulièrement à des émissions de télévision et fut même animateur d’une émission “Flatto-Sharon beli ‘heshbon”, dans lesquelles il n’hésitait pas à inviter les personnalités les plus à gauche rien que pour les pourfendre.

Ces dernières années, sur son site Jérusalem-Plus, il enregistrait quotidiennement une chronique-vidéo dans laquelle il commentait avec sa verve et sa conviction légendaires l’actualité et dénonçait tout ce qui attaquait Israël, de l’extérieur comme de l’intérieur. Shalom Akhshav, B’Tselem, les députés arabes ou Guidon Lévy du Haaretz étaient parmi ses “cibles” préférées, car il avait une sainte horreur de ceux qui salissent l’Etat d’Israël ou Tsahal à l’étranger. Ses interventions sur les plateaux des journaux télévisés sont des morceaux d’anthologie où l’exactitude grammaticale et la précision de la syntaxe laissaient généreusement la priorité à la conviction et l’enthousiasme, ce qui faisait d’ailleurs son charme.

Parmi les nombreux cadeaux qu’il aura fait, la grande Menora qui est exposée à l’aéroport Ben-Gourion ou la grande mezouza fixée à l’entrée principale du Kotel. Samuel Flatto-Sharon, un personnage incontournable et inoubliable qui manquera au paysage médiatique israélien et francophone en particulier ».

Partager

Les Articles Les Plus Lus

[carousel-horizontal-posts-content-slider-pro id=16755]

Leave A Comment