Ancien ESCP Europe, J.B. Andréa s’est vu remettre à Tel-Aviv un prix prestigieux.

By |2018-12-09T11:00:25+03:00décembre 9th, 2018|Categories: CULTURE|
Partager

Dans le cadre de la Saison croisée France-Israël 2018, l’écrivain Jean-Baptiste Andréa s’est vu remettre le Prix de la Fondation Jacqueline de Romilly pour son roman « Ma Reine ».

Le réalisateur, scénariste et écrivain Jean-Baptiste Andréa a reçu fin novembre le prix littéraire de la Fondation Jacqueline de Romilly au Théâtre Cameri de Tel-Aviv. L’Ambassadrice de France en Israël et la directrice de l’Institut Français d’Israël, à l’origine de la création de ce Prix étaient présentes. Ce Prix est destiné à renforcer les liens entre la France et Israël, par le biais de l’apprentissage de la langue et l’enrichissement culturel et littéraire.

Le roman de Jean-Baptiste Andrea Ma Reine des éditions l’Iconoclaste a été choisi parmi une sélection de 6 ouvrages écrits en langue française, publiés en France lors de la « rentrée littéraire » et issus des premières sélections des Prix Goncourt, Fémina, Renaudot et Médicis : Un certain M. Pickielny de François-Henri Deserable, Le déjeuner des barricades de Pauline Dreyfus, Un loup pour l’homme, de Brigitte Giraud, Niels d’Alexis Ragougneau et Songe du photographe, de Patricia Reznikov.  (Source : Lepetitjournal Tel Aviv )

Partager