Une thèse de doctorat en Français en Israël. Est-ce vraiment possible?

By |2018-11-28T11:39:45+00:00novembre 28th, 2018|Categories: EDUCATION|
Partager

Avec plus de 30 000 étudiants, 1100 enseignants titularisés, 9 facultés et  133 centres de recherche, l’Université de Tel-Aviv est l’université de recherche la plus grande et la plus demandée d’Israël. Les diplômés de l’UTA bénéficient des salaires les plus élevés sur le marché du travail, sur lequel ils sont le plus sollicités.

Son approche interdisciplinaire lui permet de se situer à la pointe des domaines les plus avancés comme la bioinformatique, les neurosciences et les nanotechnologies. C’est le plus grand centre de recherche et d’enseignement biomédical du pays : plus de 1 400 cliniciens scientifiques y poursuivent des travaux innovants, en particulier sur l’Alzheimer, la schizophrénie, le cancer et maladies cardiaques ; 17 hôpitaux lui sont affiliés.

C’est la seule institution israélienne à apparaitre sur la liste des 200 écoles les plus réputées du monde du Times Higher Education qui la classe également comme la 1ere université du pays pour 2014/15,

Par ailleurs, classée au 9e rang mondial pour son nombre de diplômés devenus entrepreneurs (141 entreprises crées depuis 2009, ayant levé 1,25 milliards de dollars), c’est le vivier de la nation start-up. Ramot, le centre de transfert de technologies de l’Université compte  à son actif l’inscription de plus de 1200 patentes, soit 75 par an en moyenne.

L’UTA est au 6e rang de l’ensemble des institutions dans le monde ayant déposé des brevets aux Etats-Unis. Son Ecole de Gestion a été classée dans la catégorie 5 étoiles du classement SMBG Eduniversal, au même titre que les universités de Harvard et de Yale.

Enfin, elle est au centre des recherches d’intérêt national dans le domaine de la sécurité, y compris la cyber-sécurité.

PROGRAMMES EN FRANCAIS

L’Université de Tel Aviv offre un nouveau cycle complet d’études de culture française : Licence, Maîtrise, doctorat et Licence d’enseignement du français

Licence (3 ans)

Maîtrise (2 ans)

filière de recherche avec rédaction d’un mémoire permettant une inscription en doctorat,

filière sans mémoire avec un examen de fin d’études.

Conditions d’admission :

La Licence requiert l’examen psychométrique et le bac (les bacs étrangers, français ou autres sont acceptés, moyennant vérification par le bureau des équivalences de l’Université)

Pour la Maîtrise, il suffit d’être titulaire d’une licence tous domaines à partir de 80/100 (mention bien) ou d’un diplôme équivalent de l’étranger (moyennant vérification par le bureau des équivalences de l’Université)

License d’enseignement du français

Une Licence d’enseignement du français reconnue par le Ministère de l’éducation israélien sera ouverte à la rentrée prochaine  dans le cadre del’Ecole des Sciences de l’éducation de l’Université de Tel-Aviv.

Le diplôme sera équivalent à la formation des maîtres en français, et obligatoire pour permettre d’enseigner le français dans les écoles et les lycées israéliens.

Durée des études : deux ans (une première année théorique et une deuxième année d’enseignement de la didactique du français comprenant un stage pratique).

Critères d’admission : être titulaire d’une licence de français (DEUG, Licence de Lettres et/ou de culture françaises) ou du B.A. israélien de lettres ou de culture françaises avec au moins 75 de moyenne ou être inscrit en 3eet dernière année de Licence (BA) avec au moins 75 de moyenne; un excellent niveau de français (évalué lors de l’entretien préalable à d’admission)est exigé. Les titulaires d’une maîtrise bénéficieront d’un programme allégé.

Contact : Ofra : 03-6406045 ou Gila : 03-6405067 Prof. Ofra Inbar :ofrain@post.tau.ac.il ; Prof. Nadine Kuperty-Tsur :kuperty@post.tau.ac.il

Doctorat en français dans le domaine des sciences humaines dans le cadre du groupe de recherche francophone ADARR (analyse du discours, argumentation, rhétorique), commun aux Universités de Tel-Aviv et de Bar-Ilan.

ADARR  est le seul groupe de recherche francophone d’Israël qui permette aux jeunes Israéliens et aux nouveaux immigrants francophones de faire une thèse de doctorat en langue française. Relié à l’Institut Porter de sémiotique et de poétique de l’Université, il comprend des enseignants-chercheurs provenant de disciplines diverses comme les sciences du langage, les études littéraires, les sciences de la communication, les sciences politiques. Les doctorants travaillent sur des corpus très divers à l’aide des instruments d’analyse du discours.

Ils bénéficient d’un forum mensuel qui accueille des chercheurs du monde francophone (France, Belgique, Québec, Suisse, etc.) et d’autres pays avec les institutions desquelles ADARR a des collaborations (comme l’Italieou le Brésil). ADARR accueille les projets de co-tutelle avec des universités ou des Hautes Ecoles françaises, qui confèrent un diplôme israélien et français, et favorise également les projets interdisciplinaires et les collaborations entre sciences humaines et sociales. Il s’efforce de faciliter aux étudiants l’obtention de bourses d’études universitaires, et de permettre aux nouveaux immigrants et aux citoyens israéliens qui reviennent au pays de recevoir une bourse de 3 ans par le Ministère de l’Intégration (misradha-klita) en offrant le « matching » demandé.

Contact :

Prof. Ruth Amossy: amossy@bezeqint.net

http://www.ami-universite-telaviv.com/index.php/2013-05-26-08-41-51/programmes-d-etudes/179-programme-preparatoire-universitaire-mechina

 

 

Partager

Les Articles Les Plus Lus

[carousel-horizontal-posts-content-slider-pro id=16755]

Leave A Comment