Question au Dr Valley. Dois-je acheter des parfums au Duty Free de Ben Gourion Airport?

By |2018-11-27T10:18:27+03:00novembre 27th, 2018|Categories: ECONOMIE|
Partager

Le voyageur qui arrive pour la première fois à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv est en droit de se demander, un court instant, si son avion n’a pas atterri dans un centre commercial. Touristes et Israéliens apprécient que les très nombreuses boutiques soient ouvertes vingt-quatre heures sur vingt-quatre et proposent une incroyable diversité de produits, des alcools aux parfums en passant par les bijoux, les Playstations et les articles judaïques.

Chaque jour, plus de 10 000 clients sillonnent les allées de la boutique „James Richardson“ qui vend des alcools, des produits cosmétiques, des parfums, des confiseries et propose des promotions, par exemple  „trois parfums pour le prix de deux“ qui incitent évidemment à acheter plus que prévu. Toutefois, la question se pose de savoir si les prix sont réellement intéressants.

Le magazine économique israélien The Marker a comparé les prix de certains articles, notamment cigarettes, alcools et parfums, avec ceux des Duty Free des aéroports de Londres, Amsterdam, Rome et Berlin et il en ressort que Ben Gourion est globalement plus avantageux, sauf en ce qui concerne les parfums qui sont moins chers à Londres.

En revanche, toutes les boutiques ne sont pas systématiquement moins chères. C’est ainsi que les livres anglais vendus par „Steimatzky“ sont nettement plus coûteux au Duty Free que sur Amazon.com.

/israelentreleslignes.com/

Partager