Oh, non! El Al fait face à une série de tracas non-stop.

By |2018-11-29T14:04:36+00:00novembre 29th, 2018|Categories: TOURISME|
Partager

La compagnie aérienne nationale israélienne El Al pourrait se retrouver au centre d’un nouveau scandale alors qu’un haut responsable de la sécurité, Rami Yogev a été arrêté dimanche, soupçonné d’avoir importé d’importantes quantités de cocaïne en Israël, rapportent les médias israéliens.

La détention provisoire de Yogev a été prolongée lundi de neuf jours.

« On soupçonne qu’il soit lié à des infractions, compte tenu de son poste et de ses pouvoirs, » a annoncé le juge Avnon du tribunal de première instance de Rishon Lezion.

Yogev est à la tête du département des agents de sécurité aériens et travaille chez El Al depuis plus de 20 ans. Il est soupçonné d’avoir dissimulé de la drogue dans les avions, se servant alors de son poste de sécurité, qui lui aurait permis d’accéder à certaines zones des avions, non-accessibles au public, pour cacher et transporter les substances illicites.

Les soupcons ont commencé après la saisie d’un bagage à main contenant de la drogue à l’aéroport Ben Gourion. Le domicile de Yogev a été perquisitionné mais à ce stade aucune drogue n’a été retrouvée.

Trois autres suspects ont été arrêtés, dont un ancien employé des services de sécurité du bureau du Premier ministre, Shalom Benno. Sa détention a également été prolongée de 9 jours, tout comme celle de Roy Chen, un autre suspect.

« C’est une affaire complexe », a déclaré le représentant de la police Nadav Rapoport. « Les suspects ont importé une grande quantité de drogues en Israël en utilisant des méthodes diverses, » a-t-il ajouté.

L’avocat de Yogev, Erez Abuhav, a affirmé cependant que « mon client nie les soupçons qui lui sont attribués. En raison de son poste à la sécurité, nous ne pouvons pas vous en dire plus mais nous sommes convaincus que la police mènera une enquête et les relâchera au plus vite. »

Par ailleurs, El Al a annoncé lundi qu’elle indemniserait les passagers du vol New York-Tel Aviv qui a été détourné vers Athènes la semaine dernière par crainte que l’atterrissage en Israël ne se fasse après le début du Shabbat, une violation potentielle du jour de repos juif. La compagnie offrira un billet aller-retour vers n’importe quelle destination en Europe aux 400 passagers.

Source : //www.i24news.tv

Photo : AFP. Jacques Guez

 

Partager

Les Articles Les Plus Lus

[carousel-horizontal-posts-content-slider-pro id=16755]

Leave A Comment