Partager

Einat Kalish-Rotem a été élue par une large majorité et a évincé Yonah Yahav de la direction de la ville après 15 ans de service. Yona Yahav: « Je respecte la volonté des électeurs. J’ai eu l’honneur de diriger Haïfa pendant plus de 15 ans et de le faire pour les habitants et la ville. J’espère que les dirigeants nouvellement élus seront en mesure de gérer et de diriger la ville dans l’intérêt des habitants, et je leur souhaite du succès.  »

Einat Kalish-Rotem, qui a un bureau d’architecture indépendant qui s’occupe de planification urbaine et régionale, est née et a grandi à Haïfa. Elle a étudié à l’école de l’Alliance, a fait son service militaire dans l’armée de l’air. Elle a obtenu son diplôme avec mention (1995) et une maîtrise en design urbain (summa cum laude) (2001) à la faculté d’architecture et d’urbanisme du Technion à Haïfa. Elle a terminé son doctorat en 2007 à l’ETHZ University de Zurich, en Suisse, où elle s’est spécialisée dans la planification de l’espace public.

Pendant de nombreuses années, elle a enseigné au Technion et à l’Université de Tel-Aviv. Elle a reçu de nombreuses récompenses, notamment une distinction gouvernementale du ministère de la Protection de l’environnement (2007).

Lors des élections en cours, Mme Kalish a obtenu le soutien du président du parti travailliste, Avi Gabbay, mais ce soutien au parti était partiel, car la plupart des membres du parti travailliste ont soutenu le secrétaire général du parti dans la ville, Savyon, également candidat aux postes de maire et du conseil. Le double soutien du parti travailliste à Kalish et à Savyon a entraîné son rejet par le Comité des élections du district de Haïfa et, après que le tribunal de district eut rejeté sa demande, il demanda à la Haute Cour de justice de l’approuver.

Source : Israel HaYom et Alliance.fr rt IsraelValley

(1) L’École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ, en allemand Eidgenössische Technische Hochschule Zürich, ETHZ) est une université technique de renommée internationale située à Zurich, en Suisse. Elle est parfois surnommée « ETH » ou « Poly » d’après son nom original. Vingt lauréats du prix Nobel ont été professeurs ou ont étudié à l’ETH.

L’EPFZ fut fondée en 1854, par la Confédération suisse. Elle ouvrit ses portes en 1855, sous le nom d’Institut Polytechnique (Eidgenössische Polytechnische Schule). Elle comprenait à l’origine six départements : architecture, génie civil, génie mécanique, chimie, sylviculture, ainsi qu’un département générique qui comprenait les mathématiques, les sciences naturelles, la littérature, et les sciences sociales et politiques

Partager