Migrations. Israël et le Sommet de Marrakech (10 et 11 décembre 2018).

By |2018-11-27T09:37:40+03:00novembre 27th, 2018|Categories: EDITORIAL|
Partager
Benjamin Netanyahu a annoncé qu’Israël ne signera pas le Pacte mondial de l’ONU sur les migrations qui doit être entériné en décembre au Maroc.

“J’ai donné comme instructions au ministère des Affaires étrangères de ne pas signer le Pacte mondial pour les migrations. Nous nous sommes engagés à surveiller nos frontières contre l’arrivée de migrants illégaux.  C’est ce que nous avons fait et que nous continuerons à faire”. Les pays de l’ONU, à l’exception des États-Unis, ont approuvé en juillet la création de ce Pacte mondial non contraignant sur les migrations.

Le document doit être entériné lors d’un sommet à Marrakech les 10 et 11 décembre. Il recense une série de principes -défense des droits de l’Homme, des enfants, reconnaissance de la souveraineté nationale, etc… et comprend un catalogue de mesures pour aider les pays à faire face aux migrations: améliorer l’information, mesures pour mieux intégrer les migrants, échange d’expertises. Le nombre de migrants dans le monde est estimé à 258 millions, soit 3,4% de la population mondiale. (Source Les Pharaons)

Plus de 258 millions de personnes dans le monde ne vivent pas dans leur pays de naissance. Ces migrants internationaux représentent plus de 3,4% de la population mondiale.D’après les Nations unies, en 2017, le monde comptait 258 millions de migrants internationaux, c’est-à-dire des personnes installées dans un pays différent de celui où elles sont nées. Ces dernières ne représentent qu’une faible part de la population mondiale : environ 3,4 %. Leur nombre progresse, il est ainsi passé de 220 à 248 millions entre 2010 et 2015 (+2,4 % par an en moyenne).

En 2017, sur les 258 millions de migrants internationaux dans le monde, 106 millions sont nés en Asie. L’Europe est la région de naissance du deuxième plus grand nombre de migrants (61 millions), suivie par l’Amérique latine et les Caraïbes (38 millions) et l’Afrique (36 millions). Les réfugiés, estimés à 25,9 millions en 2016, représentent seulement 10 % des migrants internationaux. La plupart (82,5% des réfugiés) vivent dans des pays en développement.

Partager