Partager
Le lancement de la première sonde lunaire israélienne a été repoussé à début 2019. Il était initialement prévu un décollage en décembre prochain et un alunissage en février.

Le lancement de la première sonde lunaire pour Israël ne se fera pas en décembre comme initialement prévu.
Menée par l’entreprise aéronautique publique israélienne IAI (Israel Aerospace Industries) et la société privée israélienne SpaceIL, la mission lunaire non habitée a été retardée au début de l’année prochaine.
Ce retard de quelques semaines est imputé à une décision de SpaceX. C’est à bord d’une fusée Falcon 9 de SpaceX et en tant que charge utile secondaire que la sonde israélienne doit décoller depuis Cap Canaveral en Floride aux États-Unis.

Pour autant, l’engin de 1,5 m de haut et de moins de 600 kg continue de passer des tests avec succès, selon SpaceIL.

Une nouvelle date précise pour le lancement – et l’atterrissage – n’a pas été divulguée.

L’été dernier, SpaceIL – qui était l’un des participants à la compétition internationale Google Lunar XPRIZE – avait annoncé un décollage pour décembre 2018 et l’atterrissage de la sonde sur la Lune le 13 février 2019.

Une fois posé sur la Lune, l’engin spatial utilisera ses caméras pour prendre des photos et vidéos de la surface lunaire.

Il mesurera le champ magnétique au site d’alunissage grâce à un magnétomètre.

Source Generation NT

Partager