Héros du jour. Résilience et plus. Deux anciens de Tsahal Matuko et Limor.

By |2018-11-25T11:24:26+00:00novembre 25th, 2018|Categories: SPORT|
Partager

Matuko et Linor sont deux anciens combattants handicapés de l’armée israélienne, blessés alors qu’ils servaient dans l’armée. Dans le cadre de leur processus de réhabilitation au sein de l’Organisation des Invalides de Tsahal – Beit Halochem, ils découvrent que l’escrime constitue à la fois un défi et une voie de guérison spéciale. Ils participent à des compétitions internationales, s’entraînent quotidiennement et rêvent de gagner les Jeux paralympiques de 2020 à Tokyo.

Matuko Rada, 37 ans, a connu bien des batailles dans sa vie : sa fuite à pied d’Ethiopie au Soudan à l’âge de six ans, voyage auquel sa petite sœur est morte, jusqu’aux terroristes qui ont tué trois de ses amis soldats de la brigade Givati, le laissant, lui,paralysé ; puis la réhabilitation laborieuse et le retour à la vie. Sa blessure ne l’a pas empêché de devenir athlète. Après s’être marié et être devenu père de jumeaux, il se prépare désormais à la prochaine bataille de sa vie : la compétition d’escrime en fauteuil roulant des Jeux olympiques paralympiques de Tokyo. « J’aime les défis et je les porte aussi loin que possible.»

Linor Kelman, victime d’un accident de la circulation quand un autobus s’est écrasé contre sa voiture alors qu’elle rentrait vers sa base militaire, est désormais invalide à vie. Puis, l’épée que sa mère lui a enseignée a rapidement remplacé la kinésithérapie, et avec elle la confiance est revenue. Membre du Beit Halochem de Jérusalem, elle a obtenu la 6e place aux Championnats d’Europe d’escrime à Terni, en Italie. Aussi Linor n’abdique pas et son rêve, à elle aussi, est de remporter une médaille aux Jeux paralympiques de Tokyo en 2020 !

Afin de fournir à Linor Kelman et Matuko Rada le matériel adéquat, financer les compétitions à l’étranger, et les accompagner sur la voie du succès, une campagne internationale de levée de fonds a été lancée.

Bien plus qu’une réhabilitation par le sport

Comme pour Linor et Matuko, l’Organisation des Invalides de Tsahal – Beit Halochem accompagne plus 51 000 anciens combattants, blessés au cours de leur service militaire pour la défense de l’État d’Israël, sur le long chemin de la réhabilitation.

L’Organisation des Invalides de Tsahal – Beit Halochem est une organisation à but non-lucratif établie après la Guerre d’Indépendance (1949), dans le but d’accompagner les blessés invalides de Tsahal.

La philosophie portée par l’Organisation implique la prise en charge des invalides de Tsahal dans un environnement agréable pour eux et leurs proches. En accord avec cette philosophie, elle offre une variété considérable d’activités pour que chacun puisse s’y épanouir et retrouver goût à la vie, le sport étant l’un des vecteurs privilégiés.

Partager

Les Articles Les Plus Lus

[carousel-horizontal-posts-content-slider-pro id=16755]

Leave A Comment