Partager

Un article de Guillaume Lenorman pour Israël Valley. Un homme de 26 ans, James Polite, a été arrêté la semaine dernière à Brooklin pour avoir écrit des graffiti antisémites. Cet acte a entrainé l’annulation d’un événement au temple Union de Brooklyn sur Eastern Parkway, où Ilana Glazer, co-vedette de «Broad City», devait interviewer une journaliste, Amy Goodman, et deux candidats au Sénat de l’État de New York.
Ce vandalisme a mis les résidents en crise dans une zone profondément progressive de Brooklyn, d’autant qu’il s’est produit après le tir de masse dans une synagogue de Pittsburgh la semaine dernière et une série d’incidents liés à des graffitis similaires à Brooklyn et à Manhattan.
Les graffitis ont été découverts le même jour, alors que deux croix gammées ont été découvertes peintes à la bombe sur une jetée en béton près de 72nd Street dans l’Upper West Side de Manhattan.
Mardi, des bâtiments de Brooklyn Heights ont été défigurés avec des croix gammées au crayon, un incident sur lequel la police enquête également en tant que crime de haine.
Selon les statistiques du département de la police, 142 incidents de graffitis antisémites ont été signalés dans la ville cette année, contre 126 en 2017. Les incidents antisémites représentent près de la moitié des 290 crimes de haine déclarés à la ville cette année.

Le maire Bill de Blasio a condamné le vandalisme sur Twitter. «C’est le plus vil genre de haine», a écrit M. de Blasio, ajoutant: «Nous lutterons contre l’antisémitisme avec toutes les fibres de notre être. Le NYPD trouvera les auteurs de ce crime de haine et les tiendra pour responsables.  »
Le rabbin Sameth a déclaré avoir reçu des appels d’encouragement  de «membres, non membres, juifs, non-juifs, habitants de Brooklyn, habitants de l’extérieur de Brooklyn».
«Il ne fait aucun doute que la communauté adhère à toutes les valeurs que nous soutenons», a-t-il déclaré, «et nous allons traverser cette période très très difficile».

Source : New York Times

Partager