En 2017, 2,908 millions d’enfants âgés de 0 à 17 ans vivaient en Israël.

By |2018-11-21T10:14:46+03:00novembre 21st, 2018|Categories: EDUCATION|
Partager

En 2017, 2,908 millions d’enfants âgés de 0 à 17 ans vivaient en Israël, soit un tiers de la population du pays, selon le rapport du Bureau central des statistiques organisé à l’occasion de la Journée internationale de l’enfance et publié aujourd’hui (mardi).

En 2017, en Israël, 72% des enfants étaient juifs, 25% étaient arabes et 3% étaient des chrétiens non arabes ou des personnes qui s’étaient déclarées sans religion. Quelque 31% de la société juive et 40% de la société arabe sont des enfants.

En 2017, 183 648 enfants sont nés en Israël. Le taux de fécondité était de 3,11 enfants par femme en moyenne.

Dans le secteur arabe, les taux de fécondité sont en baisse depuis 2000. En 2005, 47% de la société arabe était composée d’enfants, contre seulement 44% en 2010. Cela correspond au nombre moyen d’enfants par femme: en 2000, une femme arabe avait en moyenne 4 enfants, alors qu’en 2010, elle était tombée à 3,5 et en 2017 à 3,16.

À Jérusalem, les enfants représentaient 39,4% de la population, à Haïfa, 23% et à Tel-Aviv, 21% seulement. Le pourcentage le plus élevé d’enfants au sein de la population par région a été enregistré en Judée-Samarie, où 48% des résidents juifs étaient des enfants, soit 199 000.

Dans la région de Tel Aviv, cependant, les enfants ne représentaient que 27% des habitants.

Dans les communautés urbaines, le pourcentage d’enfants est inférieur à celui des communautés rurales (33% et 37%). Modiin Illit est la ville orthodoxe avec le plus haut pourcentage d’enfants – 64% – Kiryat Yam ayant le plus bas – 21%.

Mahane Yatir, au mont Hébron, est la localité juive rurale où le taux d’enfants est le plus élevé – 68%, tandis qu’Ahva, dans le conseil régional de Beer Tuvia, enregistre le taux le plus bas – 4% seulement.

Dans les villes de plus de 100 000 habitants, le pourcentage d’enfants le plus élevé se situe à Beit Shemesh (52%), suivi de Bnei Brak (47%) et de Jérusalem (39%). Dans les autres grandes villes, le pourcentage est inférieur au taux national, 33,33%. Le pourcentage le plus faible enregistré à Tel-Aviv-Jaffa et à Bat Yam était de 21%.

Le nombre d’enfants par ménage (dans les ménages avec enfants de moins de 17 ans) est de 2,46 en moyenne. À Beit Shemesh, le nombre était le plus élevé du pays – 3,61, tandis qu’à Bnei Brak et à Jérusalem, les chiffres moyens étaient de 3,44 et de 3,01 respectivement. À Ramat Gan, la moyenne était de 1,89 enfant par ménage. Quelque 92% des enfants vivaient avec leurs deux parents et les 216 000 restants vivaient avec un seul parent, généralement la mère (88% des enfants).

Source : alliancefr.com et Ynet

 

Partager