Mabrouk? Mazel Tov? Un mariage décrié entre un juif et une musulmane en Israël.

By |2018-10-12T09:33:02+00:00octobre 12th, 2018|Categories: CULTURE|
Partager

L’annonce du mariage, tenu secret jusqu’au dernier moment, entre un acteur juif israélien et une présentatrice de télévision arabe israélienne, déchaîne aujourd’hui les passions en Israël, entre condamnations et voeux de bonheur.

Le Figaro : « Lucy Aharish, issue d’une famille musulmane et première Arabe à présenter un programme en hébreu sur la télévision israélienne, et Tsahi Halevi, acteur dans la série télévisée à succès « Fauda », ont convolé hier lors d’une cérémonie qui a été révélée dans la nuit par les médias. Les mariés, âgés respectivement de 37 et 43 ans, et qui sont en couple depuis plusieurs années, souhaitaient tenir leur union secrète par crainte des « réactions d’extrémistes », selon les médias.

Aujourd’hui, le ministre ultra-orthodoxe de l’Intérieur Arie Déry a estimé sur une station de radio militaire que leur mariage « n’était pas une bonne chose ». Il s’est inquiété pour leurs futurs enfants, a invité la mariée à se convertir au judaïsme et a conclu sur les méfaits de « l’assimilation qui consume le peuple juif ». Un certain nombre de juifs s’oppose à « l’assimilation », par exemple à travers les mariages mixtes. Parmi eux, Bentzi Gopstein, le chef de l’organisation d’extrême droite Lehava (« La Flamme ») connue pour ses campagnes contre les relations mixtes, a réprouvé le mariage et appelé le marié à « préserver la dignité du peuple juif ». Coutumier des propos provocants, le parlementaire Oren Hazan a estimé sur Twitter que Lucy Aharish avait « séduit un juif afin de fragiliser notre pays et d’empêcher des descendants juifs de continuer la dynastie juive ».

Ces propos ont provoqué une vague de soutien envers les mariés. « Félicitations et bonheur à ce couple magnifique », a déclaré sur Twitter la députée travailliste Shelly Yachimovich. « Lucy Aharish comprend mieux ce que veut dire être juif que celui qui a tweeté un post raciste et nauséabond », a renchéri la parlementaire travailliste Stav Shaffir, faisant référence à Oren Hazan. La députée de centre droit Meirav Ben Ari a également félicité les mariés en leur disant « Mabrouk » (« Félicitations » en arabe). »

Partager

Les Articles Les Plus Lus

[carousel-horizontal-posts-content-slider-pro id=16755]

Leave A Comment