Partager

Israël veut rejoindre le top 10 des pays de l’OCDE d’ici 10 ans

Selon fr.express.live : « Israël a le potentiel de rejoindre le club des 10 pays les plus riches de l’OCDE. C’est ce qu’a affirmé le ministre israélien de l’économie,  Eli Cohen, lors de la Maariv Leaders Conference à Jérusalem, devant un parterre de dirigeants. Néanmoins, s’il veut relever le défi, le pays doit se concentrer sur les secteurs de pointe et sur l’intégration de ses communautés arabes et ultra-orthodoxes.
Le ministre a rappelé qu’Israël est actuellement actuellement classé 21e selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) en termes de PIB par tête, mais il ambitionne de hisser le pays dans le top 10 de ce classement d’ici dix ans.

Le PIB par tête d’Israël est actuellement inférieur à celui de la moyenne des pays de l’OCDE

“Si nous nous concentrons sur la haute technologie et intégrons les haredims [les juifs « ultra-orthodoxes », c’est à dire ayant une pratique religieuse particulièrement forte] et les Arabes, avec l’argent provenant de l’énergie, nous pouvons nous classer parmi les dix premiers”, a-t-il dit.

Selon les données de l’OCDE, le PIB par tête actuel d’Israël est de 32 587 $, inférieur à la moyenne constatée au sein de l’OCDE, qui est de 37 311 $.

Relever le défi économique

Cohen a indiqué que le secteur de la haute technologie israélien employait actuellement 300 000 personnes, ce qui représente 9 % de la main d’oeuvre israélienne. Le ministre veut porter ce chiffre à 500 000 d’ici les 5 prochaines années.

Un rapport de l’OCDE publié en mars a révélé que le rythme de croissance du secteur de la haute technologie israélien avait été moitié moins rapide que celui du reste de l’économie depuis le début de la décennie. En conséquence, le statut de moteur pour la croissance nationale de ce secteur s’est érodé au cours de cette période.

Relever le défi démographique

Le rapport souligne aussi que si le pays ne parvient pas à mieux intégrer les populations arabes et ultra-orthodoxes sur le marché du travail, il risque de voir l’écart entre son PIB par tête et celui de la moyenne des pays de l’OCDE culminer à 30 % en 2059, en raison de l’évolution démographique.

Récemment, Sergio DellaPergola, démographe auprès de la Hebrew University à Jérusalem, a déterminé qu’Israël compterait bientôt autant d’Arabes que de Juifs. Il a calculé qu’actuellement, 6,9 millions de Juifs et 6,5 millions d’Arabes vivent sur l’ensemble du territoire. Selon lui, d’ici 15 à 20 ans, les deux populations seront équivalentes. Les juifs ultra-orthodoxes ont aussi un taux de natalité élevé ».

http://koide9enisrael.blogspot.com/2018/10/israel-veut-rejoindre-le-top-10-des.html

Partager