Good News d’Israël pour garder le sourire. Médailles d’or et argent à Buenos Aires.

By |2018-10-23T10:38:22+00:00octobre 23rd, 2018|Categories: SPORT|
Partager

Israël a remporté deux médailles, l’or et l’argent, lors des épreuves individuelles de natation et une médaille d’argent par équipe dans l’épreuve de gymnastique lors des Jeux olympiques junior qui ont eu lieu à Buenos Aires. Les Jeux se sont terminés vendredi. Le 15 octobre, le duo formé par Yonatan Fridman et Noa Kazdo Yakar a remporté la médaille d’argent en gymnastique acrobatique, dans la catégorie mixte. Au premier jour des Jeux, le 6 octobre, Anastasya Gorbenko s’est hissée sur la première marche du podium en nage mixte, dans l’épreuve du 200 mètres femmes, établissant un nouveau record israélien avec un chrono de 2:12.88. (Times of Israel)

Qu’est ce que les Jeux Olympique de la Jeunesse ?

Les jeux olympiques de la jeunesses sont une compétition sportive multisupports comme les Jeux Olympiques que nous connaissons tous. La particularité est que ces jeux sont réservés aux jeunes âgés de 15 à 18 ans. Comme son homologue, les Jeux Olympiques de la jeunesse ont lieu tous les 4 ans en alternance entre les jeux d’hiver et d’été qui eux sont alternés tous les deux ans. De plus il faut savoir que toutes les disciplines au programme des Jeux Olympiques sont présentes aux Jeux Olympiques de la Jeunesse, soit 28 disciplines différentes.

Un peu d’histoire sur ces Jeux

Qui en a eu l’idée ?

Les jeux olympiques de la jeunesse ont commencé à voir le jour lorsque Jacques Rogge président du comité international olympique en a fait sa priorité en juillet 2001. Cependant cette idée est toutefois bien plus ancienne, puisque l’Autrichien Johann Rosenzopf a été reconnu comme « inventeur » de ce concept par Jacques Rogge et le CIO. C’est lui qui avait en 1998 contacté le Comité olympique autrichien afin de créer des « Jeux olympiques juniors ». Ce n’est qu’ en avril 2007 que la commission exécutive du Comité international olympique a voté à l’unanimité de créer et mettre en place les Jeux Olympiques de la Jeunesse.

Le 5 juillet 2007, les 110 membres présents lors de cette session approuvent à l’unanimité le projet d’organisation de la première édition des Jeux olympiques d’été de la jeunesse en 2010. Puis des Jeux olympiques d’hiver de la jeunesse en 2012. Après l’annonce de la décision, le président du CIO, Jacques Rogge, estime qu’il s’agit d’un « moment historique pour le mouvement olympique. Nous devons cela à la jeunesse du monde entier ».

Les premières éditions

C’est 3 ans plus tard que les premiers Jeux Olympiques de la jeunesse ont vu le jour. En effet ces premiers JOJ d’été ont été organisés en 2010 dans la ville de Singapour. C’est en 2012 que la première édition d’hiver des jeux a eu lieu en Autriche dans la ville d’ Innsbruck, seulement quelques mois avant que Londres n’accueille les Jeux olympiques d’été.

La deuxième édition de ces jeux d’été ont eu lieu en 2014 à Nankin en Chine. Tandis que les jeux d’hiver ont eu lieu en 2016 en Norvège dans la ville de Lillehamer. Les prochaines éditions auront lieu pour celle d’été cette année (2018) à Buenos Aires en Argentine et pour la saison d’Hiver en 2020 en Suisse plus précisément à Lausanne.

Plus qu’une simple compétition sportive

Au-delà de la compétition sportive, l’objectif des Jeux Olympiques de la Jeunesse est de promouvoir la pratique du sport  notamment au sein des jeunes générations. Cet événement, en plus du volet sportif, a pour ambition de transmettre un fort volet éducatif et culturel, reposant sur les valeurs prônées par l’olympisme. Effectivement en plus des valeurs du dépassement de soi les jeux olympiques représentent, la fraternité, l’universalité, la paix, ainsi qu’ un mode de vie valorisant l’éducation à la santé, ainsi que la compréhension et le respect de son environnement.

C’est pour cela qu’ en complément des compétitions sportives, sont organisés des initiations, des démonstrations, ainsi que des spectacles musicaux afin de promouvoir le sport et la culture aux citoyens du pays organisant les jeux .

L’importance pour Buenos Aires d’organiser ces jeux

L’Argentine a déjà eu l’occasion d’organiser et d’accueillir de nombreux événements sportifs sur son territoire. Effectivement le pays du football a eu l’honneur d’organiser la coupe du monde de football en 1978, qui avait eu pour conséquence la construction de nombreuses infrastructures. Toujours dans le domaine du foot l’Argentine a accueilli 9 Copa-America. Dans d’autres domaines le pays a réalisé plusieurs éditions du mythique Dakar depuis 2009, mais aussi le championnat du monde de basket en 1990.

Et pourtant, avec ce long palmarès, Buenos Aires n’a jamais eu l’occasion d’organiser les Jeux Olympiques, malgré ses candidatures notamment en 1956 et plus récemment pour les Jeux de 2004. C’est d’ailleurs le seul membre fondateur du Comité International Olympique à n’avoir jamais organisé les Jeux Olympiques.

C’est pour cela que ces jeux olympiques peuvent être un gros coup de pouce pour une future participation aux Jeux Olympiques  en 2032. De plus, cette participation a pour conséquence de pousser la ville à relever deux défis.

Un défi politique

En effet l’organisation des JOJ doit être le point de départ d’une politique ambitieuse du pays sur le plan sportif. Effectivement, comme dit précédemment l’objectif à termes des autorités argentines est de candidater à l’accueil des Jeux Olympiques. Pour ce faire, l’organisation des JOJ apparaît cohérente vis-à-vis du CIO. De plus cela permettra au pays de développer des compétences en matière d’accueil d’événements sportifs.

Un défi social

L’ autre enjeu de ces JOJ est de promouvoir la pratique de sports auprès de la jeunesse. C’est pour cela que les organisateurs se sont beaucoup penchés sur le développement de la communication sous tous ses angles. Et plus précisément au niveau des médias sociaux et numériques afin de toucher le public le plus large, et surtout le plus jeune possible, sur les valeurs prônées par ces Jeux. Par ailleurs, il est important de noter que cette politique de promotion du sport vise aussi à lutter contre l’obésité, aujourd’hui estimée à plus de 20 % en Argentine.

Partager