C’Nouveau. Forte baisse des étudiants inscrits en droit en Israël.

By |2018-10-07T09:02:56+00:00octobre 7th, 2018|Categories: DROIT ET FISCALITE|
Partager

Lors de l’année scolaire 2017-2018, il y a eu en Israël plus d’étudiants inscrits en ingénierie, environ 18,3 % de la population des étudiants, qu’en sciences sociales, seulement 17,9 %. Un diplômé sur quatre en Israël – soit environ 50 214 – étudiait soit l’ingénierie soit les sciences informatiques cette année.

Les chiffres témoignent d’une forte baisse des étudiants inscrits dans filiales de droit, 6,9 % pour l’année scolaire 2017-2018 contre 9,4 % en 2007-2008. Le nombre d’étudiants en école de commerce a aussi diminué tous les ans depuis 2015, selon les données. Le nombre d’étudiants en médecine en 2017-2018 a augmenté de 1,1 %, par rapport à 0,9 % en 2007-2008. (Times of Israel)

LE SAVIEZ-VOUS? Selon (1) . Pour être avocat en Israël, il faut :

– Avoir la nationalité israélienne
– Avoir une carte d’identité israélienne
– Réussir les examens d’équivalence
– Stage d’un an
– Réussir l’examen du barreau – pour ceux qui ont besoin de le passer

Procédure pour s’inscrire aux examens d’équivalence :

1. Faire reconnaître ses diplômes :
– Si vous avez moins de deux ans d’expérience professionnelle comme avocat, il faut adresser votre dossier à Mihal de la faculté de droit à l’université hébraïque à Jérusalem.
– Si vous avez + de deux ans d’expérience professionnelle, il faut adresser votre dossier au barreau des avocats
– Dans tous les cas, il faut également faire reconnaître ses diplômes par le Ministère de l’Education israélien

2. Passer les examens d’équivalence :
– Une fois les diplômes reconnus
– Les examens se déroulent deux fois par an: en janvier et en août et il y a des préparations pour s’y préparer

La faculté de droit
Pour tous ceux qui ont moins de deux ans d’expérience professionnelle en tant qu’avocat. Pour s’assurer de reconnaissance de diplômes, avant son alyah il faut adresser par mail à Mihal Leibel, la responsable du département des reconnaissances des diplômes étrangers.

Les papiers suivants :
– La demande de reconnaissance des diplômes
– Les relevés de notes pour chaque matière étudiée de L1, L2, L3, M1 et M2
– Carte d’identité israélienne, carnet de nouvel immigrant (s’il y a)
– Ces papiers doivent être traduits ou en anglais ou en hébreu par un notaire (si vous voulez traduire depuis la France, vous pouvez vous adresser au consulat israélien à Paris)
– Celui qui est toshav hozer doit envoyer une autorisation d’entrées et sorties délivré par le Ministère de l’Intérieur
– 420 shekels (pour cette année – tarif qui pourrait changer l’année prochaine)

Celui qui a étudié dans des instituts privés, peut avoir un problème de reconnaissance.

L’ordre des avocats
Pour tous ceux qui ont plus de deux ans d’expérience professionnelle comme avocat et donc qui n’ont pas besoin de passer par la faculté de droit, vous pouvez directement présenter votre dossier à l’ordre des avocats, et notamment à Judith Lihani qui pourra vous aider pour la reconnaissance du diplôme, jusqu’à l’obtention du permis vous permettant de travailler.

Les documents : Le diplôme traduit (original et copie conforme) et les documents pertinents requis (notamment : notes pour chaque matière du parcours de la L1 au master) et traduits par un notaire certifiant l’acquisition du diplôme d’avocat à l’étranger.
Nous vous conseillons de la contacter avant même votre alyah pour vous préparer au mieux en amont.

(1) http://www.arriverenisrael.com/2016/04/devenir-avocat-en-israel/

Partager

Les Articles Les Plus Lus

[carousel-horizontal-posts-content-slider-pro id=16755]

Leave A Comment