Partager

La Fédération européenne de football (UEFA) aurait exigé de la chaîne israélienne Kan qu’elle ne diffuse pas les matchs de football dont elle a acquis les droits dans les implantations situées en Cisjordanie, a rapporté dimanche le quotidien Yediot Aharonot.

Selon le journal, le contrat signé entre le radiodiffuseur israélien et l’UEFA stipule que Kan ne diffuse les matchs qu’au sein de ce qui est appelé la ‘ligne verte’ et non pas dans ce que la Fédération européenne de football définit comme les ‘Territoires palestiniens’.

Cette condition signifierait que les Israéliens vivant dans les implantations ou à Jérusalem-Est seraient dans l’impossibilité de visionner les matchs, une situation « inconcevable » pour Kan selon Yediot Aharonot.

La chaîne de télévision publique israélienne aurait déboursé 5 millions d’euros pour obtenir les droits de retransmission des matchs d’Israël lors des premières étapes des compétitions de football internationales selon la même source.

Bien que Kan fasse partie de l’Union européenne de radiodiffusion, c’est le géant du sport qatari beIN qui détient les droits de diffusion en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, ce qui inclut Israël.

L’UEFA a déclaré que c’était le réseau qatari qui avait demandé que les matches ne soient pas diffusés dans les implantations de Cisjordanie, selon le quotidien Haaretz.

En réponse, les représentants de la chaîne de télévision publique israélienne ont indiqué que « Kan signera seulement un contrat s’il lui permet de diffuser des informations à tous les citoyens israéliens », selon la même source.

Miri Regev a, de son côté, déclaré que « les frontières [israéliennes] ne seront pas déterminées par les organisations sportives ». « Le moment est venu pour elles d’accepter le fait que la Cisjordanie fait partie intégrante d’Israël », a ajouté la ministre de la Culture et des Sports de l’Etat hébreu.

Source : i24News (Copyrights)

Partager