Partager

L’émissaire américain en Israël, David Friedman s’est rendu mardi lors d’une visite dans une implantation juive de Cisjordanie, une première pour un ambassadeur américain en fonction.

La Chambre de commerce et d’industrie de Judée-Samarie, qui a pour objectif de rassembler des chefs d’entreprise palestiniens et israéliens, a organisé l’événement dans l’implantation d’Ariel.

« À l’invitation de la Chambre de commerce de Judée-Samarie, j’ai rencontré à Ariel des dirigeants d’entreprises palestiniens et israéliens prêts, désireux et capables de promouvoir des possibilités communes et une coexistence pacifique. Les gens veulent la paix et nous sommes prêts à aider! La direction palestinienne écoute-t-elle? », a tweeté l’ambassadeur après sa visite.

La Chambre « est honorée du soutien de l’ambassadeur Friedman et de ses encouragements sincères », a déclaré Avi Zimmerman, fondateur et président de l’organisation.

Parmi les participants à l’événement figuraient un groupe d’investisseurs américains et le maire de Mobile, en Alabama, Sandy Stimpson. Mobile et Ariel sont des villes jumelles.

« Je suis fier que l’ambassadeur Friedman vienne pour la première fois visiter la ville d’Ariel qui est sans aucun doute la capitale de la Samarie », a déclaré le maire Eli Shaviro, saluant le soutien américain aux projets économiques dans la région.

M. Zimmerman a ajouté que M. Friedman avait également prévu de se rendre à Hébron, mais que ce projet avait été rejeté pour des raisons de sécurité.

Sous les anciennes administrations américaines, les ambassadeurs américains n’avaient pas été autorisés à franchir les lignes d’avant 1967, et encore moins à se rendre en Cisjordanie.

Source : i24News (Copyrights)

Partager