De Berlin à Shanghaï : un exode juif oublié. Les réfugiés quittent la Chine pour Israël.

By |2018-10-27T07:46:49+00:00octobre 27th, 2018|Categories: CULTURE|
Partager

Un article de Guillaume Lenorman pour IsraelValley. La bande dessinée « Shangaï dream » qui vient de paraître, remet en lumière un exil parfois oublié, celui subi par environ 20 000 réfugiés d’Europe centrale qui sont arrivés à Shanghai entre novembre 1938 et août 1939 pour fuir les exactions nazies.

Devant les réticences des pays européens à accueillir les juifs allemands qu’ils voulaient expulser, les nazis se sont tourné vers l’Asie et ont organisé des départs parfois forcés. Pour certains juifs, l’idée de partir à Shanghaï était un choc trop dur à accepter et beaucoup craignaient à juste titre des conditions de transport extrêmement difficiles, sur des navires allemands, italiens et japonais en traversant des pays en guerre et pour arriver dans une zone bouleversée par le conflit sino-japonais.

Shanghai, du fait de son statut de port ouvert, n’exigeait à l’époque ni visa ni passeport et n’avait aucun quota. Selon le Centre Simon Wiesenthal d’études sur l’Holocauste, Shanghai aurait accueilli plus de réfugiés Juifs que l’Afrique du Sud, le Canada, l’Australie, l’Inde et la Nouvelle-Zélande réunis.

L’assimilation a été difficile, en dépit du fait qu’il existait déjà une importante présence juive à Shanghaï, principalement des Russes, des Baghdadis et des Allemands.

Les Japonais, alliés du IIIème Reich, contrôlaient en bonne partie la ville et ils alternèrent le chaud et le froid dans leur traitement des Juifs. Si ceux-ci ont été accueillis correctement dans un premier temps pour des raisons financières, ils virent ensuite leurs conditions de vie se durcir. Alors, les réfugiés durent quitter la Chine à la recherche d’un nouveau foyer, que ce soit aux Etats-Unis, en Israël, en Australie ou même en retournant en Europe.

Plusieurs cas de « Justes », des fonctionnaires japonais ont été répertoriés et qui ont permis à certains juifs de s’échapper de la ville.

A lire ; Shanghaï dream de Philippe Thirault & Jorge Michel – Les Humanoïdes
Adieu Shanghai (2004) de Angel Wagenstein qui sera bientôt adapté en une série co-produite internationalement par France Télévision en 6 épisodes de 52 minutes.

Partager

Les Articles Les Plus Lus

[carousel-horizontal-posts-content-slider-pro id=16755]

Leave A Comment