Partager

Grillades de porc, concerts de rap et stands de barbe à papa : le seul village chrétien de Cisjordanie célèbre pour la treizième année consécutive la réussite d’une brasserie familiale qui a misé sur la vente à l’étranger malgré les contraintes liées à l’occupation israélienne.

Des Allemands en tenue traditionnelle bavaroise assortie de baskets blanches trinquent joyeusement une pinte de bière à la main. Ils devisent avec des fans palestiniens de hard rock portant des tee-shirts à la gloire de la formation de «métal» Iron Maiden. Des moines en robe de bure croisent les agents de sécurité du consulat américain de Jérusalem.

Dans l’allée principale, le fumet de saucisses pur porc aimante une file ininterrompue de gourmands. Les visiteurs déambulent entre les stands de kebabs, de barbe à papa et de tatouages. Les enfants escaladent les murs de la brasserie. Bienvenue en Cisjordanie, à la 13e édition de l’Oktoberfest! La nuit tombée, le groupe Dam, les précurseurs du rap palestinien, électrise la foule. La jeunesse branchée de Ramallah et des environs se dandine sur des sons hip-hop et de danses traditionnelles. (Le Figaro)

La Taybeh Brewing Company (Entreprise brassicole de Taybeh) est une brasserie fondée en 1994 dans la ville de Taybeh, en Cisjordanie, à environ 35 kilomètres de Jérusalem. La brasserie a été fondée en 1994 par la famille Khoury, originaire de Taybeh. L’investissement initial se monte à 1,2 million de dollars, investis par la famille car les banques se refusaient à consentir un prêt. Elle a beaucoup souffert pendant la seconde Intifada (2000 à 2005), les articles de commerces palestiniens devant nécessairement passer par Israël pour l’exportation. La bière Taybeh beer vendue en Europe est brassée et mise en bouteille en Belgique, sous une licence allemande (ce qui signifie qu’elle respecte le décret sur la pureté de la bière, le Reinheitsgebot.

Partager