Partager

Gérard Collomb, qui connait bien Israël et ses succès high tech aurait, selon 20minutes.fr, déclaré : « Début septembre le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a formulé en petit comité de nouvelles critiques à l’égard du président Macron et l’action du gouvernement, selon des propos publiés par La Dépêche du Midi et confirmés ce lundi à l’AFP par un participant. Lors d’un déjeuner avec des journalistes au ministère, le ministre a enfoncé le clou de sa critique, lancée le jour-même dans une interview, sur le « manque d’humilité » de l’exécutif, selon le récit de La Dépêche.

« Les provinciaux, et j’en suis, ont déjà une tendance naturelle à considérer que les Parisiens ont la grosse tête et les snobent, or des expressions comme la nouvelle grammaire de la politique ou la « start-up nation », ils ne s’y reconnaissent pas », a regretté Gérard Collomb, visant deux expressions symboliques du « nouveau monde » politique porté par Emmanuel Macron et ses soutiens ».

A SAVOIR. « Israël, la nation startup », sous-titré Les ressorts du miracle économique israélien est un livre de Dan Senor et Saul Singer sur l’économie d’Israël.Paru en anglais en 2009 et édité en français chez Maxima en 2011, cet ouvrage explique comment l’État d’Israël, un pays d’à peine plus de 68 ans et peuplé de seulement 7,1 million d’habitants, a été en mesure de générer une croissance économique telle qu’au début de l’année 2009, quelque 63 sociétés israéliennes étaient cotées au NASDAQ, soit davantage que n’importe quel autre pays à l’exception des États-Unis d’Amérique .

Sur le plan culturel et géopolitique, Senor et Singer expliquent selon eux comment l’histoire d’Israël, sa politique d’intégration des immigrants, ses ressources en Recherche et Développement et le recours à la conscription ont été des facteurs clés du développement économique du pays, et de quelles menaces ce modèle doit se prémunir.

 

Partager