Partager
Un article de Sabine Roitman pour IsraelValley.

En vue du prochain sommet international des 19-20 novembre prochains à Tel-Aviv sur l’investissement dans l’hôtellerie en Israël, 
une réunion d’information vient de se tenir à Paris avec quelques investisseurs potentiels européens.

En effet avec un tourisme qui n’arrête pas de battre des records , plus de 3,6 millions de touristes en 2017 et probablement 
près de 4 millions pour 2018, la construction d’hôtels, en particulier “bon marché” commence à faire gravement défaut dans le pays. 

Airbnb a d’ailleurs largement profité de ce manque jusqu’à présent. Sept groupes israéliens se partagent le marché des hôtels : 
Fattal, Isrotel, Dan, Rimonim, Atals, Prima et Orchid.

Il y a aussi deux principaux accords de franchise: le groupe Wyndham, 8000 hôtels à travers le monde, a confié la gestion de ses 
trois nouveaux hôtels en Israël au groupe israélien Leshem et les hôtels Africa Israël ont un accord de franchise avec les hôtels 
Crowne Plaza  et Holiday Inn. 

Le ministère du tourisme suite à l’augmentation des dessertes aériennes au départ de l’Europe depuis l’accord “ciel ouvert” entre 
l’UE et Israël et au succès de ses efforts de marketing en direction de nouveaux publics comme celui du marché chinois, 
veut maintenant ouvrir le secteur de l’hôtellerie à des investisseurs étrangers.

Ainsi le club Med dont la clientèle israélienne fait partie de ses cinq principales clientèles dans le monde, envisage de rouvrir 
un site en Israël, celui d’Eilat ayant été fermé en 2012. 

La rentabilité pour les investisseurs étrangers peut être particulièrement intéressante, l’hôtel Hilton de Tel-Aviv n’est-il pas 
un des plus rentables de toute la chaîne Hilton de part le monde?
Partager