Histoire. Le 17 septembre 1978 Begin et Sadate signent les accords de paix.

By |2018-09-17T02:42:07+00:00septembre 17th, 2018|Categories: CULTURE|
Partager
Nathalie Sosna-Ofir : « Seuls des hommes courageux peuvent faire la paix… c’était le 17 septembre 1978, il y a 40 ans jour pour jour, à Camp David… Begin et Sadate signaient les accords de paix israélo-égyptiens ».

Selon le journal La Croix : « Quarante ans après les accords de Camp David, Israël et l’Egypte vivent une paix « froide », les relations diplomatiques entre Etats n’ayant pas réussi à réchauffer les sentiments de la population égyptienne envers ses voisins israéliens. »

Il existe toujours une barrière psychologique entre nous et le peuple israélien », reconnaît l’ancien député Mohamed Anouar al-Sadate. En cause, selon ce défenseur des droits de l’Homme, l’occupation continue par Israël des Territoires palestiniens.

Dans son bureau en banlieue cossue du Caire, il arbore toutefois fièrement un portrait de son oncle, le défunt président Anouar al-Sadate qui osa briser un tabou et accepter, le 17 septembre 1978, un accord de paix avec Israël lors de la conférence de Camp David, aux Etats-Unis.Ce geste lui valut d’être mis au ban par d’autres pays arabes. Trois ans plus tard, Anouar al-Sadate fut assassiné par des extrémistes ».

Menahem Begin (né Mieczysław Biegun le à Brest-Litovsk – mort le à Jérusalem) est un homme d’État israélien. Il est Premier ministre d’Israël de à . Begin négocie les accords de paix de Camp David avec le président égyptien Anouar el-Sadate, sous la médiation américaine du président Jimmy Carter. Il est alors convenu du retrait de Tsahal de la péninsule du Sinaï, restituée à l’Égypte. Ces accords, qui concrétisèrent le principe diplomatique d’échange « Territoires contre Paix », valent aux deux négociateurs le prix Nobel de la paix en 1978. Les négociations continuent jusqu’à la signature du traité de paix israélo-égyptien de 1979.

Né à Brest-Litovsk à une époque où la vie des juifs y était très dynamique, Begin reçut une éducation combinant l’étude religieuse traditionnelle de la Torah et des études laïques ; il fréquenta notamment le mouvement de jeunesse juive sioniste de gauche hachomer hatzaïr. Il conserva toute sa vie l’application des principes religieux et resta proche du judaïsme rabbinique orthodoxe. Cela lui valut d’ailleurs le pseudonyme de « rabbi Haim Sussover » des années plus tard lorsqu’il luttait au sein de l’Irgoun contre le pouvoir britannique en Palestine. Le père de Menahem Begin était un leader de sa communauté et un sioniste convaincu, admirateur de Théodore Herzl. Les parents de Begin périrent au cours de la Shoah.

Begin finit ses études de droit à l’université de Varsovie en 1935. Mais le grand tournant de la vie de Begin fut sa rencontre avec Vladimir Jabotinsky, le fondateur du Sionisme révisionniste anti-socialiste et du mouvement de jeunesse Betar. Jabotinsky marqua beaucoup le jeune Begin. Begin intègre le Betar dès sa création en 1928 puis en prend la tête en 1939, malgré quelques désaccords avec Jabotinsky, qui meurt en 1940.

Cela marque les débuts de l’engagement politique de Begin. En 1939 il s’enfuit à Vilnius ville faisant alors partie de la Pologne jusqu’à l’invasion de ce pays par l’Allemagne nazie. Le 20 septembre 1940, il est arrêté par le NKVD et détenu à la prison Lukiškės à Vilnius. Accusé d’être un agent de l’impérialisme britannique, il est alors condamné à 8 ans de Goulag, puis transféré le 1er juin 1941 au camp de travail de Petchora en Sibérie, expériences racontées plus tard dans son autobiographie. Libéré après la signature des accords Sikorski-Maïski en août 1941, il s’engage dans l’armée polonaise en Union soviétique, armée placée sous le commandement du général Władysław Anders. Évacué d’URSS avec le gros de cette armée, début 1943, il transite par l’Iran, l’Irak, puis la Palestine où s’organise le 2e Corps polonais. Caporal à la 5e division d’infanterie polonaise, il déserte en septembre 1943 comme 3 000 autres soldats juifs alors que leur unité stationnait en Palestine.

 

 

Partager