Partager

QUESTION DU JOUR. Pourquoi Facebook est en bleu-blanc comme le drapeau d’Israël? Le drapeau d’Israël flottant a été adopté par le mouvement sioniste au XIXe siècle et repris lors de la création de l’État en 1948. Il comporte en son centre l’étoile de David, ou « Maguen David » (de l’hébreu, littéralement « Bouclier de David »). Les proportions du drapeau, ses couleurs (blanc et bleu) et les deux bandes horizontales évoquent le talith, châle de prière juif.

Mark Zuckerberg (juif non pratiquant) en créant Facebook a t-il reproduit les couleurs du drapeau de l’Etat Hébreu? Et bien, NON!

Selon l’excellent site beekoz.fr (copyrights et droits reservés) (1): « Facebook est un monstre 2.0 en perpétuelle évolution. Pas un mois sans que Mark Zuckerberg et ses sbires de la Silicon Valley n’apportent des modifications à leur « bébé », histoire de nous distraire et mieux nous garder sous contrôle. Un jour c’est la « timeline » qui se refait la ligne, le lendemain votre « mur » a droit à un ravalement de façade, puis une mini-astérisque vient se glisser dans les conditions d’utilisateur, etc, etc…

Des petits changements qui ne vous auront pas échappé, sauf bien sûr si vous avez déjà déserté Facebook, victime d’une overdose de photos de chatons, de selfies et de suggestions d’articles buzz/LoL/clash. Pourtant, chers amis Facebook, une chose n’a jamais bougé depuis la naissance du premier réseau social du monde : ses couleurs, le bleu et le blanc.

Et bien croyez-le ou non, il n’y a même pas d’étude marketing ou de savant calcul statistique derrière cette esthétique somme toute sobre et agréable. Ce n’est pas non plus pour ressembler à Beekoz, même si Zuckerberg a forcément été influencé… En fait celui-ci a choisi ces couleurs tout simplement parce qu’il est… daltonien.

Or, le bleu est la couleur qu’il distingue le mieux, comme il l’expliquait lui-même dans un portrait publié en 2010. Un coup de bol : pas sûr qu’avec une interface vert pomme ou mauve, Facebook aurait connu le même succès. Bref, on peut au moins être sûr d’une chose : tant que le petit génie de Harvard restera à sa tête, Facebook ne vous en fera pas voir de toutes les couleurs. Du moins au niveau du design ».

(1) http://www.beekoz.fr

Partager